Accueil » A la une » Environnement – Les Néerlandais misent sur le secteur privé
A la une Régions

Environnement – Les Néerlandais misent sur le secteur privé

Un    des  participants  lors  de  la  séance  questions-réponses  DFCD.

Un financement s’ouvre pour les projets d’entreprise privée à fort impact environnemental et social. C’est le Fonds néerlandais pour le climat et le développement d’un montant de 160 millions euros.

Le Fonds pour le climat et le développement est destiné aux entreprises pour financer des projets environnementaux et sociaux afin d’accroitre la résilience des communautés et des écosystèmes vulnérables au changement climatique.

La session d’information sur ce financement de ce samedi, à l’Hôtel de la Poste d’Antsiranana, a réuni une trentaine d’entreprises en activité dans différents districts qui composent la région Diana. Elles ont manifesté leur intérêt pour cette opportunité de financement et ont voulu en connaitre les critères d’éligibilité. Elles ont été attentives à cette manne providentielle, cependant elles ont réclamé l’allègement des procédures et l’assistance technique pour le montage du projet.

La région Diana figure parmi les paysages prioritaires du World Wild Fund (WWF). À l’issue de cette séance, en présentiel et via zoom, des intervenants de WWF ont expliqué que le fonds DFCD permet au secteur privé d’investir dans des projets visant l’adaptation au changement climatique et à l’atténuation de ses effets sur les pays les moins avancés et ceux à faible revenu, les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, et les pays et territoires à revenu intermédiaire de la tranche supérieure, tels que Madagascar.

Le changement climatique est l’un des plus grands défis de l’humanité. Ses impacts sont ressentis par les populations mondiales et par la nature, en général. Et la région septentrionale de l’ile n’est pas épargnée par ce phénomène. C’est pourquoi les Pays-Bas ont débloqué cette somme destinée aux entreprises pour financer des projets environnementaux et sociaux. Ceux-ci peuvent concerner l’agriculture durable, le système d’adduction d’eau et de gestion d’eau, de pêche et d’aquaculture durables, des projets de couverture forestière et de reboisement…

Stratégie paysage

Ce fonds néerlandais pour le climat et le développement est géré par un consortium composé par Climate Fund Manager, WWF Netherlands, SNV Pays-Bas, une organisation de développement dirigée par la Banque néerlandaise de développement entrepreneurial FMO. Ce consortium adoptera une stratégie « paysage » pour la création et l’exécution des transactions. Cette stratégie permet aux parties du consortium de trouver et de développer activement des opportunités d’investissement du secteur privé pour d’autres parties du consortium dans et autour, à proximité et en aval, de leurs propres activités d’investissement.

L’organisation va maintenant identifier des projets dans les zones d’intervention prioritaires du WWF. Toutefois, tous les projets d’investissement qui intéressent d’autres régions et qui répondent aux critères et aux stratégies d’investissement du fonds DFCD, sont éligibles, a-t-on appris.

Le soutien du WWF à cette initiative consiste à mettre en lien le secteur privé, les communautés et la durabilité. Cela traduit sa nouvelle orientation stratégique tournée vers le développement local et inclusif, la promotion des chaines de valeurs intégrant la durabilité, pour le bénéfice commun de la nature et des humains. « Notre mission est d’arrêter la dégradation de l’environnement naturel de la terre et de construire un avenir dans lequel les humains vivent en harmonie avec la nature, en conservant la diversité biologique mondiale, en veillant à ce que l’utilisation des ressources naturelles renouvelables soit durable. Pour y parvenir, nous mettons en œuvre des solutions concrètes et durables aux problèmes environnementaux urgents et émergents à travers le monde en partenariat avec les communautés locales, les entreprises, les gouvernements, les organismes internationaux et les ONG », indique Santatra Razafin­dratsimba, responsable partenariat entreprise au sein du WWF.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter