Accueil » Actualités » Salaire des fonctionnaires – Le Trésor lance un service à distance
Actualités Social

Salaire des fonctionnaires – Le Trésor lance un service à distance

Le traitement de la paie des agents de l’État passera à un niveau supérieur grâce à un nouveau système utilisé dans la gestion des salaires.

Révolution. Le ministère des Finances et du budget (MFB) compte désormais exploiter le principe e-voy dans la gestion de la trésorerie, concernant la paie des fonctionnaires et des prestataires d’État. Selon Diadem Andriamananandro, chef de Service de l’Informatique et de la Gestion de la base de données (SIGBD), hier au bureau du Trésor, « les employés pourront maintenant être notifiés de leur situation de solde par sms ».
L’adoption du principe e-voy entre dans le cadre du Rapid Result Initiative ou RRI, dans l’objectif de dématérialisation menée par le MFB. Il consiste à donner aux agents et prestataires d’État des informations en temps réel sur la situation de leur solde, tout simplement par sms. « Un fonctionnaire abonné à un opérateur mobile local pourra savoir où en est sa situation, si son bon de caisse a déjà été émis, quel est son solde actuel, à quel stade en est son dossier », explique toujours Diadem Andriamananandro.

Facilitateur
Par ailleurs, le service permettra d’alléger les contraintes des retraités, qui ne seront plus obligés de se rendre sur place pour obtenir ces informations. Dans son engagement contre la corruption, le MFB assure la transparence et la redevabilité dans l’exploitation de ce concept. « Nous voulons éviter des requêtes pouvant mener à la corruption. Certaines personnes ne veulent pas attendre. Nous leur suggérons donc d’envoyer leurs requêtes par sms », poursuit notre interlocuteur.
Pour l’instant, les fonctionnaires payés par virement bancaire, les retraités, les prestataires d’État et les titulaires de carte « Fanilo » bénéficieront de ce service, après une inscription préalable à faire sur http://app.tresorpublic.mg/portail. Le MFB prévoit une campagne de sensibilisation pour  l’adoption du système, notamment pour les retraités pouvant être confrontés à des problèmes quant à l’utilisation de la nouvelle technologie. « Nous nous chargerons d’inscrire les retraités et de les informer, en leur envoyant des sms », conclue le chef du SIGBD. Le lancement officiel de ce nouveau service n’est donc plus qu’une question de temps

Rado Andriamampandry