Accueil » A la une » Tour de Madagascar – Zoto et sa famille accueillis en héros
A la une Social

Tour de Madagascar – Zoto et sa famille accueillis en héros

La  famille  Zoto  soutenue  par  de  nombreux Malgaches.

L’arrivée de la famille Zoto crée une grosse ferveur populaire. Des gens sont venus l’encourager à boucler le tour de Madagascar à pied.

ENGOUEMENT. Maurice Randria­narison connu sous le nom de « Zoto » avec sa famille a débarqué mardi dans la capitale. Une foule s’est mise à suivre son mouvement dès son arrivée à Iavoloha, escorté par des cyclistes. Certains ont pris photo, d’autre sont donné des vivres. De nombreuses personnes sont encore allées les voir, hier chez Hervé Barinjaka, la personne qui les a hébergés. « Ce qui m’a poussé à les accueillir, c’est l’amour du sport. C’est ce qui nous ressemble moi et Zoto. J’aime leur parcours de vouloir faire le tour de Mada. J’ai également constaté qu’ils sont épuisés. J’appelle à la solidarité de tous pour les encourager à continuer. Pour une fois, il ne s’agit pas d’intérêt personnel, politique ou commercial mais d’entraide entre Malgaches. Il faut montrer que nous pouvons faire quelque chose pour ceux qui ont en besoin », explique-t-il. Une foule s’est dressée devant le portail d’Hervé, certains leur donnent de l’argent en guise d’encouragement, d’autres ont offert des sacs à dos et des bouteilles d’eau nécessaires pour le périple. Quelqu’un lui a également offert un maillot Baréa qu’il a vite endossé. À l’heure du déjeuner, une femme a apporté des yaourts. Un geste qui a touché Alphonsine Razanabao, la femme de Zoto. « Notre passage à Antananarivo fait partie des moments les plus merveilleux de notre voyage. D’abord, l’accueil chaleureux d’Hervé dans sa maison puis les personnes qui sont venues nous rencontrer selon la coutume malgache. Nous sentons vraiment une grande solidarité», raconte-t-elle.

Parcourir Madagascar à pied et en bicyclette à l’âge de 70 ans n’est pas tentant pour la plupart. Maurice Randrianarison ou Zoto ne cherche pas la gloire en faisant ce tour. La soif de la découverte et de l’aventure l’a amené à partir de chez lui avec sa femme et ses trois fils. Issue d’Antsiranana, Maurice et sa femme ont parcouru à pied la côte Est depuis le mois d’août 2019. Chaque jour, ils arrivent à effectuer environ 30km en suivant des routes secondaires et des routes nationales. Durant neuf mois, cette famille a traversé Antsiranana, Vangaindrano, Taolagnaro, Amboasary, Ambovombe, Tsihombe, Ampanihy, Ejeda, Betioky, Andranovory, Toliara, Sakaraha, Ihosy, Ambalavao, Fianarantsoa, Ambohima­- hasoa, Ambositra, Antsirabe, Antanifotsy, Ambatolampy et Analamanga. « Nous avons fait le tour pour voir l’élargissement de Madagascar. Nous voyons souvent cela dans les livres et maintenant nous sommes entrain de vivre l’histoire», souligne Alphonsine Razanabao. Leurs enfants arrivent à suivre leur rythme. Des villageois leur offrent des nourritures à chaque passage. Quelques fois, ils ont dû dormir dans la forêt. « Nous étions obligés de dormir dans la forêt. Il n’y avait pas tellement de village. Peu de voitures passaient aussi. La forêt était pleine de sangliers mais cela ne nous a pas fait peur », raconte Zoto. En passant Antsirabe et Ambatolampy, Zoto a pris une toux. D’après sa femme, il est épuisé et n’est pas encore habitué au climat froid de ces zones mais cela ne les empêche pourtant pas de continuer. Leur prochaine destination sera Mahajanga puis Antsiranana.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi