A la une Culture

Musique – Erick Manana réjouit avec son « Quatuor Fianakam’s »

C’est en famille qu’Erick Manana délasse sur les réseaux sociaux avec son fameux « Quatuor Fianakam’s ».

Erick Manana apparaît en famille et dévoile son amour pour la musique classique. Présentant au passage ce qu’il a baptisé « Quatuor Fianakam’s ».

À chaque jour son lot de belles surprises et de nouveautés en tous genres de la part de nos talentueux artistes. Plus les jours passent, plus on se dit que le confinement a sans doute du bon pour tous les mélomanes, qui s’activent sur les réseaux sociaux. Cette période s’affirme surtout comme opportun, afin qu’ils puissent éveiller leur créativité, mais surtout pour se redécouvrir eux-mêmes.

Parmi la pléiade d’artistes qui égayent, presque au quotidien, les internautes de leur talent, un chanteur, auteur et compositeur d’exception se prête au jeu des prestations virtuelles sur facebook et sort du lot. Il convie toute sa famille à reprendre, entre autres à ses côtés, les plus grands standards de la musique classique. Il s’agit d’Erick Manana, une icône du genre bà-gasy et du folk du pays, qui n’a cessé de jouer de sa proximité avec ses fans sur les réseaux sociaux afin d’illuminer leur journée de confinement de petites anecdotes, ainsi que de belles découvertes.

Depuis hier, il a pleinement gâté ses abonnés en proposant littéralement un nouveau groupe à découvrir, qui n’est autre que sa propre famille. Apprécié pour ce ton taquin qu’on lui reconnait, il l’a sobrement baptisé « Quatuor Fianakam’s ». Le groupe se compose de sa femme Jenny et de sa belle-mère Monika qui jouent toutes les deux du violon, ainsi que de son beau-père Werner à l’accordéon, tandis qu’Erick, lui, excelle à la guitare.

Une histoire de famille

Il n’a eu de cesse de l’affirmer à chaque fois, pour lui, la musique est un langage universel, fédératrice permettant surtout de briser les frontières. Le couple qu’il forme avec Jenny Fuhr en est sans doute la plus grande preuve, cette dernière vouant depuis leur rencontre un amour inconditionnel pour la musique malgache. Ainsi naquit désormais le « Quatuor Fianakam’s » que l’on aura le plaisir de suivre et d’apprécier exclusivement sur la page facebook d’Erick Manana.

Jouant surtout la carte de l’interprétation, le quatuor brille par sa convivialité en se jouant avec humilité depuis son chez-soi. Chacun est à sa place et maîtrise son instrument de prédilection, les beaux-parents et le couple communiant ainsi à travers la musique. En seulement deux vidéos, il conquiert la Toile, à commencer par l’interprétation d’une composition inspirée du tango de Herman Fritz, et d’une reprise du « Midsommer scottish » de la compositrice Clara Tesch.

Voilà une belle histoire de famille que l’on suivra de près et que l’on espère surtout retrouver sur scène au pays, un jour. En outre, le couple Erick Manana-Jenny Fuhr a également délecté les mélomanes par une composition inédite intitulée « Mangily », au début de cette semaine, en hommage aux pêcheurs du Sud de la Grande île.