Culture

Disparition – Parfait de « Zopanage » tire sa révérence

Parfait Lalanirina a apporté un vent de fraîcheur.

Un chanteur d’une grande humilité, reconnu surtout dans le milieu du folk-song et du genre acoustique en général. Parfait Lalanirina, ou LePa comme on le surnomme, aura longtemps enchanté avec ferveur et passion de sa voix toute une génération de mélomanes.
Modeste de nature, l’air un peu timide, mais longtemps apprécié pour sa convivialité et son esprit jovial, il nous a quittés dans la matinée d’hier pour rejoindre un monde meilleur, laissant ainsi orphelin la scène musicale et artistique, mais surtout deux illustres groupes dont il en a imprégné son talent. Du haut de ses 60 ans, Parfait reste l’un des piliers du groupe « Zopanage » qu’il a contribué à fonder dans les années 80. Auteur et compositeur émérite, on lui reconnait alors, entre autres, les titres « Namana » et « Taitairo », ainsi que près d’une quarantaine de morceaux.
Il a fondé aux côtés d’autres chanteurs exceptionnels le groupe « Vavaka, hira, fiderana » (VHF). On retrouve alors à ses côtés les fameux Luk, Mahery, Fafah, Nini Kolibera, mais aussi Bodo, Vy et Francia. VHF reste aussi sa plus grande fierté, un groupe évangélique qui, ayant un style bien à lui, s’est par la suite relayé de génération en génération, gardant un dynamisme et une jeunesse constante. « LePa restera à jamais pour moi, avec lequel je me suis toujours plu à communier à travers la musique », confie Naivo, l’un des membres de Zopanage.