Accueil » A la une » Remède du coronavirus – Andry Rajoelina persiste et signe
A la une Politique

Remède du coronavirus – Andry Rajoelina persiste et signe

Andry Rajoelina réaffirme qu’un remède contre le covid-19 est en phase d’essai clinique.

Changer le cours de l’histoire en proposant un remède contre le coronavirus. Le président de la République a réaffirmé cette ambition dans un message pascal publié sur les réseaux sociaux.

Un message d’espoir au monde. C’est en ces mots que Andry Rajoelina, président de la République, introduit son message pascal, partagé sur les réseaux sociaux, dimanche. Une publication dans laquelle il réaffirme qu’un remède du coronavirus « made in Madagascar », est en phase d’essai clinique.

Le locataire d’Iavoloha a fait part de l’information dans son intervention sur le plateau de la télévision nationale, le 8 avril. « Face au Covid-19, nous pourrons proposer un remède traditionnel amélioré constitué de plantes médicinales malgaches qui a déjà fait ses preuves », affirme-t-il dans la publication sur les réseaux sociaux, dimanche.

Lors de son intervention télévisée du 8 avril, le président Rajoelina a indiqué que les avis d’experts dont une lettre expliquant les vertus des plantes médicinales endémiques à la Grande île, l’a décidé à donner le feu vert aux tests médicaux. L’annonce faite par le Chef de l’état a, toutefois, motivé une certaine réserve auprès de l’opinion internationale. Des éditorialistes ont, même, remis en cause la pertinence des affirmations présidentielles.

Tests en laboratoire

Le message pascal de Andry Rajoelina sonne ainsi comme une réponse aux réactions internationales suite à son annonce d’une piste de remède au coronavirus développé à Mada­gascar. Il réaffirme, au passage, l’ambition de la Grande île de jouer un rôle en frontline dans ce qu’il qualifie de « guerre mondiale », contre le Covid-19.

« En ce jour de Pâques, Madagascar adresse un message d’espoir au monde avec notre biodiversité composée de 80% d’espères endémiques », soutient alors, le Président de la République. « En attendant les résultats des test cliniques, nous sommes confiants de pouvoir changer le cours de l’histoire dans cette guerre mondiale contre cette pandémie », ajoute-t-il.

A s’en tenir aux propos du Chef de l’état, le 8 avril, les essais cliniques auraient démarré dès le lendemain de son intervention télévisée. Sur les réseaux sociaux, il parle de « procéder à des tests en laboratoires où le médicament sera administré sous différentes formes ». Pour jouer un des rôles phares dans la guerre contre le coronavirus, Madagascar devra s’armer d’arguments scientifiques en bétons pour convaincre l’opinion internationale.

Ratsiraka propose un traitement

Didier Ratsiraka, ancien président de la République, a proposé un traitement. Selon lui, il soumet à la sagacité des savants locaux une thérapie qui « serait semble-t-il indiquer pour tous ceux qui ne peuvent pas utiliser l’hydroxychloroquine à cause de ses effets secondaires ». Dans une publication sur sa page Facebook donc, l’ancien Président propose l’association de « Macrolide et de C3G [Céphalosporinees orales 3e génération] ». Une proposition « en attendant la validation de nos remèdes locaux », ajoute-t-il.

3 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Qu’est ce qu’on attend pour exporter ce remède de COVID au monde entier, Aux US et en Europe les chercheurs sont devenus fous, ils ne trouvent la solution que dans quelques mois peut être. et encore ?????
    Les sanofi, l’inserm, l’institut Pasteur, …. ???,
    Une boite à 1 dollar et multiplier par le nombre de million de malade dans le monde. ça va changer, mieux que le petrole, ????
    Enfin Président (bientôt professeur en médecine), Madagascar va sortir de sa pauvreté,
    Ity vao tena izy, revingandra ny any mpihira Bemolanga fahiny, ….
    Rakoto de Montpellier

  • Qu’est ce qu’on attend pour exporter ce remède de COVID au monde entier, Aux US et en Europe les chercheurs sont devenus fous, ils ne trouvent la solution que dans quelques mois peut être. et encore ?????
    Les sanofi, l’inserm, l’institut Pasteur sont des incompétents …. Bravo à notre Président Professeur en médecine,
    Une boite à 1 dollar et multiplier par le nombre de million de malade dans le monde. ça va changer, mieux que le petrole, ????
    Enfin Président, Madagascar va sortir de sa pauvreté,
    Ity vao tena izy, revingandra ny any mpihira Bemolanga fahiny, ….
    Rakoto de Montpellier

  • Bonjour,

    J’espère que notre Président professeur en médecine va produit rapidement ce médicament, en plus le monde entier en aura besoin. il y aura des millions de client potentiel.
    Merci à notre Président professeur, peut être notre premier Prix Nobel de médecine de Madagascar.

    Rakoto de Montpellier