Pêches illicites - La sécurité maritime à renforcer


Une initiative à encourager. Peut-être une goutte d’eau dans un océan où sévissent des bâtiments entiers, équipés par tous les attirails, pour piller les richesses naturelles dans les eaux territoriales malgaches. Sept vedettes rapides construites à Madagascar vont se mouiller bientôt pour soutenir la lutte contre les pêches illégales. Mais la bataille navale s’annonce inégale. Le ministre de la Pêche et de l’économie bleue, Paubert Mahatante, a visité les chantiers de construction. Il a admis ou révélé que « 500 à 700 bateaux écument nos ressources halieutiques ». Alors que les futures acquisitions, de type Argos, mesurent 7 mètre de long. La perte générée par ces « vols en haute mer » serait de 16 millions de dollars par an pour Madagascar, selon les estimations d’un organisme international. La construction de ces sept « embarcations » s’inscrit dans le cadre du projet Swiofish 2, un projet financé par la Banque mondiale dans le cadre d’un programme d’amélioration de la gouvernance dans le secteur pêche.
Plus récente Plus ancienne