Dossier

Covid 19 – Des opérateurs profitent de la situation

Trois millions de tonnes de marchandises par an entrent à Madagascar.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. L’adage s’adapte parfaitement au contexte actuel où l’opportunisme est de mise avec l’avènement du covid 19 pour certains groupes de personnes. Pour les opérateurs de bonne foi, les spéculateurs ou les simples télétravailleurs, les contraintes imposées par la pandémie, se sont transformées en occasions d’améliorer leurs chiffres d’affaire. Avec la menace de pandémie du coronavirus, le flux des importations en provenance de la Chine a été considérablement réduit. Ce qui contraint certains opérateurs locaux à se tourner vers des fournisseurs dans d’autres pays limitrophes.

Des surcoûts à l’importation s’imposent dans ce contexte. Une situation qui décourage la plupart des opérateurs. « Nous recevons les matières premières pour confectionner nos produits sur un intervalle trimestriel. Nous étions censés réceptionner notre commande ce mois de mars, mais avec le contexte actuel, la marchandise est restée bloquée en Chine, selon nos transitaires. Une menace de rupture nous a obligés à nous tourner vers du tissu en provenance de l’Inde avec un coût plus élevé », déplore une chef d’entreprise qui travaille dans la confection de vêtements pour enfant.

Privilège

Cependant, les opportunistes y voient une occasion de se faire un pactole. À l’image d’une entreprise franche, établie à Ambohimanambola qui a profité de son avantage sur l’exonération totale pour revendre, directement et à bas prix, des marchandises importées supposées servir d’intrants ou de matières premières.

Avec le coronavirus, le travail à domicile n’est plus un privilège, mais une nécessité. Pour les employés, il y a évidemment bien des avantages à travailler depuis son domicile. Réduction des transports, économie de temps et d’argent, horaires de travail plus souples, plus grande autonomie, responsabilité et donc liberté, une meilleure conciliation vie privée-vie professionnelle.

« Nous avons vu nos commandes doubler de volume en l’espace de quelques semaines. Ce qui, évidemment, est tout à notre avantage », se rassure un rédacteur freelance.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les employés ne sont pas moins productifs lorsqu’ils sont à leur domicile. Mais la pratique du télétravail peut se révéler frustrante, perturbante, quand on est habitué au rythme de bureau et à sa routine quotidienne avec les pauses-café et les discussions entre collègues.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter