A la une Politique

Patrimoine – Touche d’innovation à Manjakamiadana

Le président de la République a visité l’avancement des travaux de reconstruction du Rova Manjakamiadana. Une série d’innovations a été annoncée.

L’Histoire à la portée de tous. Tel est le concept qui sous-tend la restauration du Rova Manjakamiadana.
À quatre mois de la date butoir qu’il a fixée pour l’inauguration de ce patrimoine national, le président de la République Andry Rajoelina a constaté de visu l’avancement des travaux. Une occasion qu’il a saisie pour exposer l’aménagement et le lot d’innovations à apporter. « Il s’agit de connaître et de renouer avec l’Histoire tout en renforçant la fierté nationale et l’amour de la patrie », annonce-t-il.

Lors de son discours en fin 2019, Andry Rajoelina a évoqué en général les innovations à apporter pour le Rova. Lors de sa visite d’hier, il a été très précis. Ainsi, une salle de scénographie dans laquelle des hologrammes des rois et des reines de Madagascar seront exposés, sera aménagée au troisième étage du Rova.

« Les visiteurs auront l’occa­sion de connaître à travers des projections les mots qui ont marqué les différents rois et reines», continue-t-il. Dans ce sens, pour faire revivre l’histoire, la place « kianja Masoandro », une sorte de colisée est également prévue.

À l’identique

« Les différents messages des souverains d’antan vont être reproduits à travers des représentations théâtrales dans ce lieu », annonce le Président.
Cet édifice a été ravagé par l’incendie il y a vingt cinq ans. Ainsi, toute une génération n’a jamais connu Besakana, Tranovola, Mahitsielafanjaka et d’autres vestiges de la royauté. Une levée de fonds national a été effectuée quelques mois après l’incendie pour réhabiliter le Rova mais cela n’a pas suffi. Par ailleurs, en 2006, l’administration Ravalomanana a également relancé les travaux. Un chantier laissé en friche à partir de 2008.

La réhabilitation du Rova fait partie des promesses du président de la République. Ainsi, dix jours après son investiture, c’est à travers un culte œcuménique qu’il a annoncé la réhabilitation de ce symbole national.

« Nous allons inaugurer le Rova avant la célébration du soixantième anniversaire de l’Indépendance » a-t-il promis. Un pari tenu à la lumière de la visite qu’il a effectuée hier. L’entreprise attributaire du marché a terminé les gros œuvres.

Les travaux sont en phase de finition. « Nous allons réhabiliter le Rova à l’identique. Les parquets, les papiers peints ainsi que tout ce qui se trouvait dans ce palais sera reconstitué », promet Andry Rajoelina.

Après la reconstruction de l’Hôtel de ville d’Antana­narivo, Andry Rajoelina va ainsi inscrire dans son palmarès la réhabilitation du Rova.