A la une

Météo – Une dépression tropicale s’annonce à l’Est

Les résidus de la tempête Francisco deviennent une dépression tropicale, de fortes pluies sont à prévoir.

Evolution rapide. Les résidus de la tempête Francisco se sont transformés en dépression tropicale hier à 15 heures locales d’après le service de la météorologie. Son centre est détecté à 100km au sud est de Toamasina vers 18 heures selon un bulletin établi à 19 heures. Une intensification est constatée depuis hier à midi. Le vent moyen a atteint 55km/h accompagné de rafales allant de 75km/h. Elle se déplace vers l’ouest avec une vitesse de 12km/h. Elle est prévue atterrir à Vatomandry et Mahanoro la journée de samedi au même stade de dépression tropicale. La probabilité d’intensification en tempête tropicale modérée est évaluée faible selon le bulletin cyclonique à 19 heures hier. En touchant terre, cette dépression pourrait apporter des rafales de 70km/h. Les fortes pluies seront au rendez-vous. La vigilance forte pluie est encore valable pour les districts. La vigilance rouge concerne Toamasina I et II, Brickaville, Mahanoro, Vatomandry. La vigilance jaune touche Vatovavy-Fitovinany, Antanambao Manampotsy, Marolambo, Mangoro. La vigilance verte est destinée à Fenoarivo Atsinanana, Vavatenina, Ambatondrazaka, Manjakan­driana, Antananarivo Atsi­mondrano et Avaradrano, Antananarivo-Renivohitra, Andramasina, Ambatolampy, Ananifotsy, Antsirabe I et II, Fandriana, Ambositra, Manandriana et Ambohi­mahasoa. La sortie en mer est déconseillée entre cap Masoala et Manakara.

Pluies incessantes

Des pluies incessantes se manifestent dans la ville de Toamasina depuis 3h30 du matin. Selon une source, les quartiers ne sont pas complètement submergés mais les marchés sont sous l’eau comme Bazar Be et Ankiri­hiry. Les rues sont envahies par l’eau. « Le vent souffle très fort. La pluie ne cesse depuis le matin. C’est le temps d’un cyclone », affirme cette source. La gendarmerie de Toamasina confirme que l’inondation n’est pas encore à craindre. Les bas-quartiers souffrent de la montée des eaux actuellement. à cause de l’insuffisance de canaux d’irrigation, l’eau monte très rapidement puis diminue après quelques heures. Même dans les pluies normales en cette saison, la montée des eaux est inévitable dans les zones basses selon la gendarmerie. « Les averses cessent pendant une heure et reprennent après. Nous ne souhaitons pas à ce que cela se dirige directement vers nous car les conséquences pourraient être graves », d’après la version d’un élément de la gendarmerie de Toamasina. Il poursuit que les forces de l’ordre sur place sont déjà prêtes à secourir la population en cas d’inondation grave.