Faits divers

Itaosy cité – Trois employées inventent une attaque

Subterfuge. Après la nouvelle audition de trois employées de la boutique Airtel, à Itaosy Cité, qui aurait été assaillie lundi, il s’est avéré qu’il s’agissait d’un faux braquage. Selon la gendarmerie, c’étaient ces responsables elles-mêmes qui l’ont inventé pour pouvoir détourner la recette de la journée. Elles se trouvent en prison, à Antanimora, depuis hier.

« Tout était déjà fomenté par la réceptionniste, animatrices de vente et les deux hommes soi-disant bandits. L’enquête a fait sortir qu’il n’y a jamais eu d’arme, mais ces deux quidams sont tout justement venus à la boutique vers 16h20 pour récupérer l’argent », explique la gendarmerie, affirmant que le scénario a été préparé depuis trois jours avant l’opération.

Deux des femmes mises en cause ont désavoué les faits sur lesquels elles sont reprochées. Elles n’arrivent, par contre, à expliquer d’une manière cohérente leurs témoignages, surtout concernant les armes des braqueurs et certaines précisions sur l’heure où elles ont exactement fait le compte. « Leurs déclarations divergent. Si l’une d’entre elles déclare que l’attaque en question s’est produite, même pas trois minutes après la réouverture de l’échoppe (ndlr : dans l’après-midi), l’autre avance qu’elle survient dix minutes après. Aucune personne n’a été témoin de cet acte », selon l’enquête des fins limiers.