Régions

Diana – Les femmes journalistes font bloc

Une association des journalistes féminines, dénommée « Association des Femmes Journalistes de Diana » (AFJD) a vu le jour, lors d’une assemblée générale constituante qui s’est tenue à Nosy Be pendant le week-end dernier. La cérémonie d’officialisation de son statut s’est déroulée au Madiro Hôtel, en présence du chef de région, Malaza Ramanamahafahay et du préfet de police de Nosy Be, Lucien Mananjara.En fait, l’AFJD regroupe une quinzaine de membres issues de tous les types de médias dans les cinq districts, à savoir la presse écrite, la radio, et la télévision. Comme l’association vise la professionnalisation du métier, l’Ordre des Journalistes de Madagascar, section Antsiranana, n’a pas hésité à soutenir cette initiative. Avant de procéder aux élections des membres du bureau, cette entité leur a dispensé deux jours de formation et d’orientation en matière de vie associative, d’éthique et de déontologie.
Glawdys Rabenatoandro, déléguée de communication d’Anivorano-Nord Antsiranana-II a été élue présidente. Elle est secondée par Hanta Amélie Randrianarison, journaliste de la Radio Ekar Ambanja.« L’association a pour objectif de donner à chaque journaliste membre la possibilité de suivre l’évolution du métier et de répondre comme il se doit aux exigences déontologiques et d’éthique. Cette évolution que nous visons se fait par l’échange, le partage d’expériences et des formations diversifiées », a expliqué la présidente.
Un partenariat avec le Comité du Festival de Nosy Be (Cofestin) est né à l’issue de cette cérémonie qui s’est terminée par une conférence-débat axée sur l’organisation du Donia 2020. Le court terme verra la participation à la célébration de la Journée mondiale de la femme.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter