Sport

Football – COSAFA Cup : Les Barea s’arrêtent aux portes de la finale

Terrible désillusion pour la sélection malgache. Elle s’est inclinée en demi-finales de la Cosafa Cup U20, hier au Nkoloma Stadium de Lusaka (Zambie).
Défaite aux tirs au but devant l’Afrique du Sud (2-2, 4-5 tab), alors que la Grande île était virtuellement qualifiée à la pause. Grâce à une entame parfaite, les Barea ont rapidement pris les devants.

Harison « Vévé » Ranaivo a ouvert la marque de la tête, en devançant la sortie du portier adverse (12e, 1-0). Sa deuxième réalisation du tournoi, après celle inscrite mardi contre Maurice.
Le but du break est survenu à la demi-heure de jeu, sur un somptueux coup franc signé Arnaud Randrianan­tenaina (30e, 2-0). La pépite de la CNaPS Sport trouvait ainsi le chemin des filets pour la troisième fois dans cette Cosafa Cup.

À la mi-temps, les hommes de Ruffin Menakely tenaient leur qualification, avec deux longueurs d’avan­ce. Il ne restait qu’à bien négocier les quarante-cinq dernières minutes. Chose qu’ils n’ont pas su faire, par manque d’expérience notamment.

L’Afrique du Sud a trouvé les ressources pour égaliser, puis arracher les prolongations durant le deuxième acte. Et ce, grâce à un doublé d’Appollis (66e et 90e+2, 2-2). A quelques secondes près, les Barea étaient en finale, mais ils n’ont pas réussi à garder leur avantage durant le temps additionnel.

Aucune des deux formations n’a réussi à marquer durant les prolongations. Il fallait ainsi procéder à la séance fatidique de penalties, qui a souri aux Sud-Africains.
Certes, le revers d’hier a forcément déçu, que ce soit les joueurs, le staff technique ou bien les millions de supporters qui ont suivi le match en streaming sur le net. Toutefois, la campagne zambienne n’est pas totalement terminée. Il reste encore le match pour la troisième place à disputer, ce samedi. Ce sera contre l’Angola, battu par le pays hôte dans l’autre demi-finale (0-3).

L’occasion de rebondir, afin de boucler ce séjour sur une bonne note. Comme on dit, l’important après une chute, c’est de savoir se relever. Aux Barea d’en faire autant et de montrer leur force de caractère.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter