Sport

Cyclisme – TCIM : Mazoni prend le maillot jaune

Mazoni s’offre enfin le maillot jaune

L’équipe BOA en démonstration. La bande à Mazoni a arraché jusqu’ici trois victoires d’étape contre deux des Belges.

Défi relevé pour l’équi­pe BOA. Trois coureurs de la première équipe malgache à savoir Nambinintsoa Randrianantenaina, suivi d’Emile Andrianantenaina et Mazoni Rakotoarivony ont franchi ensemble en premier la ligne d’arrivée de la cinquième étape du XVe tour cycliste international de Madagascar (TCIM).

Ils ont parcouru l’étape Antsapanana-Moramanga longue de 107km en 3 :09 :33. Retardé de deux heures, le départ a été donné à 11h 30, sous le soleil tapant avec une température qui s’élevait à 40°C. Les trois coureurs ont distancé le peloton dès l’entame de la course et ont creusé l’écart en grimpant Antongombato et Marovoalavo (48km).

L’équipe BOA compte jusqu’ici cinq victoires d’éta­pe contre deux des Belges. Au classement général à l’issue de l’étape 5, Mazoni se hisse en tête et prend le maillot jaune. Il a grimpé d’un coup quatre marches, de la quatrième à la première place avec un cumul de 15 :27 :24. Il a ainsi endossé le maillot L’Express de la plus grande remontée.
« J’ai déjà endossé le maillot jaune en 2015 mais je n’avais pas pu le garder jusqu’au bout. Là, j’ai pris le maillot jaune grâce aux efforts de toute l’équi­pe, et on va essayer de continuer dans ce sens », confie Mazoni. « On a réussi notre stratégie. On a prévu depuis le début du tour d’arracher ce jour le maillot jaune. On a attaqué dès le coup d’envoi à Antsampanana pour pouvoir distancer les Belges. Cette étape a été vraiment dure mais on a donné plus que le maximum pour prendre le maillot jaune », raconte Nambinina, vainqueur de la cinquième étape.

Abandon du jaune
L’étape d’hier a été aussi marquée par l’abandon du maillot jaune, le Belge Jari Verstaeten à 38km de l’arrivée en montant Marovoa­lavo. Il n’était pas le seul à ne pas finir la course jusqu’au bout. Seul un d’entre eux a franchi la ligne d’arrivée. Interrogé sur la raison de son abandon, Jari a répondu en filant « je ne veux rien dire ».
D’après le promoteur du tour et aussi directeur de course, Francis Ducreux, « ils sont tous malades tous sauf un d’après leur coach, mais de quoi ils sont malades, de la nourriture alors que tout le monde a mangé la même chose ?». Certains Belges ont été même soupçonnés d’être tirés par la voiture assistance.
« Jusqu’ici, on n’a vu ni prouvé rien d’extraordinaire », précise-t-il. « Si ce cas est prouvé, le coureur sera d’abord pénalisé de 5 à 10 minutes selon le règlement. Et s’il y a une deuxième fois, il sera mis dehors », explique le directeur de course.

«Pour prendre le maillot jaune, il faut se surpasser. Et les Malgaches se sont surpassés. Au fil des étapes comme ils manquaient de compétitions, ils se sont améliorés de jour en jour, contrairement aux au­tres qui régressent », a fait remarquer Francis Ducreux. L’équipe BOA promet d’assurer la montée de Mandraka ce vendredi. Celle-ci compte pour la sixième étape sur une distance de 113km de Moramanga au By-pass Antananarivo.