Social

Consommation – Le pétrole lampant se rarifie

La vie quotidienne de certains ménages, notamment, ceux de la brousse, est perturbée par la pénurie du pétrole lampant. « Nous sommes obligés d’acheter des bougies, car le pétrole est introuvable sur le marché. Notre dépense quotidienne augmente, ainsi, car les bougies coûtent plus cher que le pétrole », témoigne Léa Razafimaha­tratra, une habitante de la commune d’Ambo­hi­manga­kely, hier. D’autres qui utilisent du pétrole pour cuire leur repas, souffrent également de ce problème. «Cela fait quelques mois que nous avons subi un problème d’approvisionnement en pétrole. On a décidé de réutiliser du charbon de bois », raconte Suzanne Ranoro­malala, une mère de famille. 81% des ménages, utilisent encore ce produit selon une étude menée par le WWF, en 2012.
Le pétrole lampant existerait, mais il serait très rare. Dans les stations-service d’Ambohimalaza, d’Ambo­himangakely, de Manjakan­driana, ceux sur le By-Pass, et jusque dans la ville d’Antananarivo, le pétrole lampant est à sec.