Faits divers

Ambohimanambola – Une meute de violeurs introuvable

Recherches infructueuses. Les bandits qui ont commis un double viol lors d’une série d’attaques à main armée perpétrées à Mananjara Ambohimanambola le week-end dernier restent introuvables. Après leur passage, les forces de gendarmerie, dirigées par l’adjoint du poste avancé d’Ambohima­nambola ont engagé une poursuite et passé au peigne fin les endroits par où sont passés les malfaiteurs, mais sans résultats.

D’après les informations communiquées après l’attaque, les malfaiteurs ont pris la fuite en direction d’Ambohi­malaza. Toutes les unités territoriales ont été alertées, mais les bandits ont réussi à s’évanouir dans la nature et demeurent jusqu’à maintenant introuvables.

Une vague de terreur s’est abattue sur Mananjara Ambohimanambola dans la nuit de samedi à dimanche à des heures tardives de la nuit, lorsque onze bandits ont assailli deux foyers. Les malfaiteurs ne se sont pas contentés de faire main basse sur les objets de valeur à portée de mains, mais ont violé deux adolescentes âgées de dix-sept ans. Ils ont, dans la foulée, dérobé tous les objets de valeur se trouvant dans la maison.

D’après les préjudices déclarés aux forces de gendarmerie, une somme s’élevant à un peu moins de neuf millions d’ariary est tombée dans l’escarcelle des bandits. Les brigands ont emporté, au passage, cinq téléphones portables, un poste téléviseur à écran plat ainsi que des boucles d’oreille.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter