Economie

Administration : L’E-Visa décourage les investisseurs

Censée faciliter les traitements de dossier, la nouvelle technologie produit l’effet inverse. Les usagers se plaignent.

Lenteur de procédure. Depuis quelque temps, le ton monte chez les usagers par rapport à la prolongation de la durée du traitement de dossier en ligne concernant l’accord d’embarquement pour les touristes d’affaires provenant de pays où la Grande île n’a pas d’ambassade. L’obtention de ce précieux sésame, un impératif pour les investisseurs étrangers désireux de faire affaire à Madagascar, reste, pourtant, un facteur qui pousse à la démotivation de ces derniers. « Un de nos associés est bloqué dans son pays natal depuis plus d’un mois. Il a souscrit une demande en ligne afin d’avoir l’accord d’embarquement qui lui permettra de débarquer à Madagascar au début du mois de novembre. Jusqu’à présent, on n’a eu aucun retour concernant son dossier. Cet associé a déjà été dans l’obligation de reporter son vol pour Mada­gascar à trois reprises en un mois », déplore un opérateur local.

Auparavant le traitement des dossiers pour avoir l’accord d’embarquement ne dépassait pas les soixante-douze heures. À présent les usagers doivent attendre durant un temps indéterminé afin d’obtenir cette autorisation. « Du temps des envois de dossier physique, il nous suffisait d’attendre un maximum de trois jours pour avoir un retour ou une validation du visa. Il est mentionné sur le site e-visamada que l’autorisation de débarquement est délivrée au plus tard soixante-douze heures après la validation de l’enrôlement en ligne. Pourtant la réalité est tout
autre », ajoute un usager.

Cohérence
Le basculement du traitement physique vers les versions numériques des dossiers est ainsi mal appréhendé par les usagers. Au guichet unique de l’Economic development board of Madagascar (EDBM), censé faciliter les procédures de préparation de dossier pour l’obtention d’un visa, le représentant du ministère des Affaires étrangères est aux abonnés absents. « Il est préférable de descendre directement au MAE afin de voir les détails des suivis de vos dossiers », conseille l’EDBM. De son côté, le responsable visa du département concerné d’admettre que « la transition vers le système de traitement de visa numérique nécessite un temps d’adaptation pour les agents, d’où cette légère prolongation des délais de traitement ». Le système en ligne doit pourtant permettre d’enregistrer chaque passager sur une base de données centralisée, une traçabilité de tout paiement des frais de visa ainsi qu’un contrôle des documents de voyage et de la mobilité sur le territoire puis une délivrance de l’autocollant électronique sécurisé. Un tel dispositif a pour but de fluidifier les points d’entrée, sécuriser le territoire et les passagers puis fournir des informations fiables et cohérentes ainsi que des statistiques sur l’immigration.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Qui assure la gestion du e-visa Madagascar en souveraineté ? Expliquer plus le fonctionnement détaillé du Pc du demandeur qui reçoit la demande au bout de l’internet ? Est-ce le ministère de l’intérieur en finalité avant la délivrance ?
    Qu’est-ce que cette adresse email de contact evisamdg.contact@gmail.com sur le site avec extension gouvernement malgache (gov.mg) ?
    https :// www. evisamada. gov. mg/fr/#
    et cet autre site ?
    https :// www. evisamadagascar. com/ propriétaire de AMETIS organisation qui se trouve en zone FR ????
    Quelle commission à l’assemblée natiionale qui doit suivre de prêt ces organisations qui sont publiés ou non au journal officiel régalien ?

    ———–Ce que les futurs voyageurs doivent faire ———
    Voir ici https :// www. airmadagascar. com /fr/infos-voyageurs/formalites-passeport-visa