Accueil » Faits divers » Mandraka – Le feu attaque le cœur d’une forêt primaire
Faits divers

Mandraka – Le feu attaque le cœur d’une forêt primaire

Les  flammes  déferlantes  font  froid  dans  le  dos.

Se répandant à une vitesse inquiétante, les flammes se sont déchaînées sur une colline couverte d’une forêt dense, quasi à l’état primaire à Mandraka.

Une colonne de fumée épaisse s’est dressée hier après-midi sur la crête de la colline de Mandraka. Visible depuis la route nationale numéro 2, les flammes déferlaient de tous les côtés et se propageaient dangereusement vers les versants. Hier aux alentours de 16 heures, le feu s’attaquait à la végétation et à la forêt épaisse dont une partie, encore à l’état primaire, abrite des espèces d’animaux protégées.

Un regard jeté depuis la pente serpentée de la nationale numéro 2 laisse imaginer l’ampleur des dégâts. De lourdes conséquences semblaient évidentes si la fournaise n’était pas maîtrisée à temps. Perché en hauteur, au sommet d’une montagne, le foyer de l’embrasement était néanmoins difficile d’accès. Pour l’atteindre, il fallait gravir les flancs escarpés de la colline et se faufiler à travers une végétation dense que le feu déferlant attaquait dangereusement depuis la crête.

Vue de la nationale 2, la situation semblait friser l’indifférence chez les témoins de l’incendie. Ne se souciant pas des lourdes pertes causées sur l’environnement, des usagers de la route nationale continuaient chemin mine de rien. En face, des individus curieux se sont accordés un moment pour s’arrêter tandis que d’autres ont pris des photos du sinistre pour les partager sur facebook.

Accès difficile

Néanmoins, de rares personnes voulaient intervenir mais étaient impuissants, vu l’accès difficile et le manque d’effectif. Confron­tées à ces difficultés, elles ne pouvaient rien faire d’autre que de s’en prendre à elles mêmes et manifester leur désolation devant la fournaise qui gagnait en puissance et faisait encore plus de dégâts à chaque minute qui passait.

En fin d’après-midi, aux alentours de 16h30, le chef fokontany de Mandraka a indiqué que l’incendie s’est déclaré dans les montagnes profondes dans une zone limitrophe entre sa circonscription et celle d’Anjiro. Le maire de la commune d’Ambatoloana ainsi que le chef du poste avancé de la gendarmerie locale ont pour leur part dépêché des hommes sur les lieux pour évaluer la gravité de la situation. La cause du feu de brousse n’est pas encore déterminée mais très souvent il est motivé par la culture sur brûlis, un crime contre l’environnement très réprimé mais qui pullule dans la plupart des zones boisées à l’entame de la saison estivale.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter