Accueil » Faits divers » Ampitatafika – Un motard se tue dans une collision
Faits divers

Ampitatafika – Un motard se tue dans une collision

La moto est hors d’usage après le choc.

Une ambulance et un scooter se sont télescopés sur la digue d’Antanimenabe Ampitatafika, jeudi soir. Le conducteur du deux-roues est décédé sur le coup.

COLLISION mortelle. Un pilote de deux-roues, 30 ans, a trouvé une mort dramatique dans un face-à-face avec une ambulance, jeudi vers 18h30, sur la route nationale (RN1), à Antanimenabe Ampitatafika.

Le choc a été d’une grande violence. La compagne du scootériste a été projetée sur l’asphalte. Elle a été sérieusement blessée. Elle a été transportée dans une urgence absolue vers l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) à Ampefiloha. Elle a été immédiatement placée sous soins intensifs. L’équipe médicale n’a pas parlé de son pronostic vital.

Ce soir-là, l’ambulance arrivait de Fenoarivo et devait rejoindre l’HJRA. Elle effectuait une évacuation sanitaire. Elle avait donc une personne malade à son bord, selon la gendarmerie nationale. Elle allumait ses gyrophares et laisser ses sirènes sonner en continu. Elle roulait à vive allure.

La moto venant en sens inverse a dépassé une autre et fini par percuter contre l’ambulance. Son conducteur a perdu son pied gauche. Il est décédé sur place. La femme qui l’accom­pagnait a été brutalement éjectée de son siège et s’est aplatie sur la chaussée.

Enquêté

Le véhicule prioritaire a subi des dégâts matériels. La moto a été la plus endommagée. Elle n’était plus qu’un tas de ferrailles. La roue avant, les amortisseurs, la selle et les débris de carénage ont été éparpillés sur les lieux.

Le patient à bord de l’ambulance a dû être transbordé rapidement et conduit à l’hôpital. Des gendarmes sont venus dresser le constat. Ils ont retenu le chauffeur en garde-à-vue pour être enquêté pour homicide involontaire. La famille de la victime sera entendue après les obsèques. La blessée sera également auditionnée dès que les médecins le permettront.

Les accidents mortels impliquant des motos ont connu une recrudescence sur la digue d’Ampitatafika Fenoarivo. L’excès de vitesse, et le dépassement dangereux et inconsidéré en étaient à l’origine. Une sensibilisation suivie des mesures de sanctions qui devrait être menée par les autorités chargées de la sécurité routière s’avère nécessaire.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter