Accueil » Non classé » Venceremos
Editorial

Venceremos

Des regrets. Les Barea sont passés à côté de la victoire face aux Éléphants de la Côte d’Ivoire. Après avoir encaissé deux buts ils ont pris le match en main et ont réduit l’écart avant de s’offrir plusieurs occasions nettes. Le réveil est un peu tardif. À l’image du remplacement. Il manquait en réalité un vrai test match à l’équipe pour que le coach puisse évaluer tous les joueurs.

Hier, il s’agissait à la fois d’un match officiel et d’un test grandeur nature pour certains joueurs. Les Barea n’ont montré leur vrai visage qu’en seconde période. Les Ivoiriens ont montré leur qualité de grands compétiteurs rompus aux matches importants. Ils ont marqué sur deux erreurs défensives malgaches mises à profit par deux attaquants redoutables qui ne se sont pas fait prier pour concrétiser. Par la suite ils ont mis sous l’éteignoir toutes velléités malgaches d’égaliser en cassant le jeu par des simulations de blessures ou des remplacements.

C’est de bonne guerre et les Barea n’ont qu’à s’en mordre le doigt pour n‘y avoir pas cru en leurs chances plus tôt. La peur d’essuyer une raclée l’emportait sur la volonté de gagner dans ce match où la pression était pourtant du côté des Éléphants qui restaient sur une défaite face à l’Ethiopie. Les Barea n’avaient rien à perdre étant donné qu’une défaite est sans conséquence sur le classement et n’hypothèque guère leurs chances de qualification.

Le vrai match aura ainsi lieu à Toamasina mardi. Les Barea auront une pelouse en meilleur état pour développer leur jeu. La pelouse du stade Alassane Ouattara d’Abidjan était propre à une arène de corrida où les Éléphants s’exprimaient mieux que les Barea. Eh, oui les récriminations sur l’état de la pelouse change de camp. Le champ de patate de Mahamasina fera bientôt partie de l’histoire.

À Barikadimy les Barea n’auront plus droit à l’erreur et devront montrer un visage plus conquérant. Les remplaçants ont montré qu’ils ont quelque chose dans le ventre. D’ailleurs avec l’absence conjuguée de Anicet et Bolida, l’entre jeu des Barea devra afficher une autre allure.

La victoire est cette fois obligatoire. Une mission tout à fait à la portée des hommes de Nicolas Dupuis étant donné que les Éléphants ne sont finalement pas la foudre de guerre qu’on redoutait. Une victoire ouvrirait la voie à une deuxième qualification d’affilée de Madagascar à la Can avant de rêver d’une première qualification au Mondial. Eh oui, maintenant tous les rêves sont permis. Venceremos.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi