Régions

Toliara – Le délestage revient, un black-out s’ensuit

L’électricité fait défaut à Toliara, depuis quelques jours de jour comme de nuit. La journée d’hier a été le pic de cette coupure avec un black-out de plus de douze heures de temps.

Retour en force du délestage dans la Cité du Soleil. Il y a quelques jours, la Jirama locale avait annoncé une série de délestages tournants qui devait toucher les quartiers de la ville à cause d’une défaillance technique des groupes électriques. Mais la coupure d’hier qui a paralysé la ville toute entière durant plusieurs heures, a vraiment mécontenté bien du monde. Il ne s’agissait plus des coupures d’électricité cycliques que les foyers de la ville ont dû subir depuis plusieurs jours, mais bel et bien d’un black-out de plusieurs heures qui a handicapé toutes les activités de Toliara.

Tout a commencé vendredi quand une coupure de l’électricité intervient vers 18 heures. Nombreux ont considéré que c’était tout juste une banale coupure de courant. Peu de temps après le directeur interrégional de la Jirama, Jean Noël Betsileo, a annoncé par le biais d’un texto envoyé aux journalistes locaux, que la Jirama manque de puissance en provenance de l’Enelec ce soir, à cause d’une panne électrique sur un de ses groupes. De ce fait, un délestage tournant de 800 KW sur 7800 KW (10%) sera inévitable dans un instant. Le samedi, le premier responsable de la Jirama de Toliara a de nouveau avisé les journalistes que le délestage tournant continue car le groupe en panne est toujours indisponible. Dimanche, il a déclaré que la situation n’évolue pas et que le délestage de 10% aux heures de pointe continue jusqu’à nouvel ordre.

Canicule

Cependant, dans la nuit du lundi à mardi, vers 3 heures du matin, le courant électrique a fait défaut dans tous les foyers, laissant dès lors des familles livrées à elles-mêmes face à la canicule. Vers 7 heures hier, le même responsable prévient la presse que « faute de livraison de fuel, Toliara est en black-out et la situation ne pourra s’améliorer que vers 11 heures du matin». Mais contre toute attente, cette coupure s’est éternisée et la situation n’est revenue à la normale que vers 15 heures, soit un black-out qui a duré plus de 12 heures de temps.

« C’est anormal ! Ces délestages ne sont pas sans effet néfaste sur l’activité économique et le bien-être de la population », proteste un citoyen. Ces coupures conjuguées à la chaleur caniculaire de ces derniers jours, ont suscité l’ire des Tuléarois, notamment les commerçants et autres professionnels pour qui le courant électrique est d’une importance capitale à leurs activités et qui craignent pour leurs marchandises.

« Moi je suis un détaillant de poulets de chair congelés. Qui me remboursera ce que je vais perdre car la chaîne du froid a été rompue ?», dira un autre commerçant, installé au marché de Sakamà.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter