Culture

3e novembre numérique – Le « Hackathon » met en lice sept équipes

Des développeurs d’application pour web et mobile se mesurent pour la deuxième édition de Hackathon. Leur création tournera autour du thème « Art de vivre à Tanà ».

Applications pratiques et innovantes. La deuxième édition du concours « Hackathon » a démarré hier 12 novembre à l’Institut français de Madagascar ou IFM à Analakely. Elle met en épreuve la créativité des jeunes développeurs d’application pour web et mobile, sous la thématique « Art de vivre à Tana », afin de sortir des nouveaux produits visant à rendre plus facile la vie dans la capitale.

Trente-deux passionnés d’informatique ont réagi à l’appel lancé par l’organisation. Ils forment sept équipes, bien décidées à relever le défi d’impressionner le jury. Chaque équipe tire au sort un sous-thème parmi ceux proposés dont entre autres, « Civisme », « Santé », « Solutions pour la ville », « Les bons plans ». Elle dispose, chacune de cinq jours pour réaliser une application relative au sous-thème et cohérente au thème générale. Les restitutions se dérouleront le 16 novembre en présence des membres du jury, composés d’un représentant de l’IFM, un de Passion 4 Humanity ou P4H, un du service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France, et un de Techzara.

L’équipe qui présentera la meilleure application, sortira championne de cette édition. « En plus des lots pour les vainqueurs, notre but consiste à encourager les jeunes à se surpasser. Nous accompagnerons les primés dans leur projet. Ce concours suscite l’intérêt des jeunes dans le domaine de l’informatique. Les participations s’accroissent au fil des éditions. Nous sommes à la 2e Hackathon dans le 3e novembre numérique », explique Landy Rafalimanana, chef de projet Innovation sociale de P4H.

Un concept intéressant

Le concours Hackathon présente un intérêt majeur pour chaque équipe en lice. Express in code, qui a fini en deuxième place l’année dernière, revient dans la ferme intention de remporter la victoire. « Ce concours cible notre domaine et le thème présente à chaque fois, un côté pratique pour le grand public. L’année dernière, nous avons opté pour une technologie plus facile même si l’idée que nous avons proposée a séduit le jury. Notre participation a fait naître notre équipe, nous a aidés à rencontrer des professionnels, et à se présenter à un projet de Start-up », souligne Joëlle Lalanirina Ratsitohara. « Ce concours permettra de tester notre niveau, de nous situer par rapport aux autres concurrents, de rencontrer les opportunités de collaboration, et surtout de démontrer en quoi l’informatique peut faciliter la vie des gens en général. Nos points forts se situent au niveau de nos longues années d’expérience en informatique », argumente Hary Ny Aina Rajaonah de l’équipe 4B1G, qui est à sa première participation au Hackathon.

D’autres programmes aussi intéressants meublent l’événement Novembre numérique, tout le long du mois de novembre, à l’IFM à Analakely.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter