Accueil » Régions » Santé publique Boeny – Les mesures sanitaires sont bafouées
Régions

Santé publique Boeny – Les mesures sanitaires sont bafouées

A voir la situation et la vie quotidienne des habitants, le coronavirus a disparu et n’est plus présent à Mahajanga. Les mesures sanitaires ne sont plus respectées à 90% en premier lieu le port de masque qui n’est plus du tout appliqué.

Dans les rues, devant les écoles publiques et dans tous les endroits publics dont à Antanimalandy, le long de la route nationale à Tanambao Sotema et au marché d’Ambohimandamina samedi après-midi, tout le monde est à visage découvert.

Les rassemblements et attroupements sont revenus et la distanciation physique est complètement ignorée. Les gestes barrières ne sont plus adoptés par la population dans la région Boeny.

L’on ressent l’indifférence de la population face à la pandémie et surtout face à la prolongation incessante de l’état d’urgence sanitaire.

Le masque n’est plus obligatoire sauf dans les bureaux administratifs publics et privés à Mahajanga dont les banques ainsi que les hôpitaux et grandes surfaces. C’est le cas à Maevetanana, la chaleur suffocante de 36°C ne permet pas de garder un masque sur le visage.

Il est vrai que le taux de positivité a considérablement diminué à 32.97% à la date d’hier dans la région Boeny. Aucun malade n’est plus traité dans les CHU, mais deux personnes confirmées positives à la covid-19 suivent leur traitement à domicile.

La situation à la 41ème semaine épidémiologique fait état de 1010 nombres de tests PCR effectués depuis l’apparition de la pandémie à Mahajanga le 17 mai dernier, soit 333 personnes confirmées positives et 319 cas guéris jusqu’à ce jour.

Le district de Mahajanga 1 compte le plus grand nombre de cas positifs avec 296 cas.

Toutefois, la période actuelle face à la chaleur est propice à la grippe. Le Médecin Inspecteur de la santé de District de Mahajanga 1 a mis en garde contre la négligence des habitants. La prudence est de rigueur car les symptômes sont semblables.

En outre, la vie reprend son rythme normal à Mahajanga mais les boîtes de nuit restent encore fermées. Les manifestations culturelles et traditionnelles, les spectacles ainsi que les exhumations sont encore interdits.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi