Accueil » Social » Kere – Des médecins partent pour le Grand Sud
Social

Kere – Des médecins partent pour le Grand Sud

La  mission  des  médecins  et  paramédicaux  durera près  de  21  jours.

Une équipe de personnels de santé va effectuer une descente dans le Sud. Sa mission, renforcer la prise en charge des personnes atteintes de malnutrition chronique.

Près de trente médecins et paramédicaux ont quitté la capitale pour aller vers le Grand Sud, le dimanche dernier. Cette équipe sera dispatchée dans les cinq sites prévus, Tsihombe, Ampanihy, Amboasary, Beloha et Ambovombe. « Des centres de récupération nutritionnelle et médicale seront mise en place. Ils seront dédiés à toutes les personnes victimes de malnutrition chronique. L’Installation de plusieurs centres assurera le suivi des personnes considérées comme vulnérables. C’est le cas dans la région Atsimo andrefana, Ampanihy, et Amboasary. Une tente dotée d’une centaine de lits a été installée à Beraketa et à Ambovombe. Un centre se trouve également à Tsihombe et dans le Belo Androy », rappelle le Professeur Hanitrala Jean Louis Rakotovao, ministre de la Santé publique, sur la chaîne nationale.

Cette nouvelle équipe va renforcer les cinquante personnels de santé qui sont partis sur place il y a dix jours. Les centres de récupération nutritionnelle et médicale vont assurer le suivi des personnes atteintes de malnutrition chronique.

Base de données

Selon les explications, le suivi pondéral des enfants après chaque prise en charge sera effectué dans chaque centre. Chaque centre servira de point de ralliement pour les districts les plus touchés. « Pour cette fois, des directeurs centraux vont également partir pour le Grand Sud afin d’assurer la supervision des équipes déjà sur place », indique une source. Mis à part la malnutrition, la descente des personnels de santé considérés comme volontaires va également être accompagnée de dépistage de paludisme et suivi d’autres maladies.

Un recensement sera également effectué dans les cinq districts les plus touchés par le Kere. L’équipe déjà sur place va effectuer un recensement auprès de chaque ménage. Le recensement prendra fin le 18 octobre prochain. Les informations recueillies alimenteront la base de données auprès du ministère de la Santé publique. Toutes tranches d’âges sont concernées par ce recensement. « Ce qui différencie cette opération d’autres effectuées. Les femmes allaitantes et les enfants de moins de 5 ans étaient les plus ciblés dans les enquêtes effectuées dans le Grand Sud. L’action de recensement sera utile auprès du Central et elle servira à détecter les plus touchées », explique une source.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi