JUDO – JEUX OLYMPIQUES - Laura Rasoanaivo se rapproche de la qualification


Après son titre de championne d’Afrique seniors à Casablanca il y a quatre jours, Laura Rasoanaivo gagne 31 places au rang mondial et se propulse à la 41e place. Elle est dans le top 3 en Afrique. Sur la bonne voie. L’intouchable championne d’Afrique sénior et junior, Laura Aina Rasoanaivo Razafy est lancée dans sa quête au ticket olympique pour les Jeux de Paris 2024. «Certes, elle est mieux classée et elle est bien dans la course, mais nous devons être vigilants car les compétitions de qualification se poursuivent jusqu’en 2024», souligne le directeur technique national, Mamy Randriamasinoro. Le continent africain aura comme quota treize garçons et treize filles, par catégorie, pour les Jeux Olympiques de Paris. Après ses exploits incessants de cette année, la médaillée d’or des Jeux de la Francophonie et des Jeux des Iles se propulse dans le top 3 du classement africain. Selon le ranking actualisé par la Fédération internationale, hier, Laura a fait un grand saut. Créditée de 1070 points, elle a grimpé de trente-et-une marches, du 72e au 41e rang mondial, après avoir remporté, vendredi, le titre de championne d’Afrique des séniores des -70kg à Casablanca, au Maroc. Elle est actuellement la troisième meilleure combattante de sa catégorie en Afrique, derrière la Tunisienne Landolsi Nihel, classée 35e mondiale en gagnant neuf places (1310 points) et l’Angolaise Niangi Maria qui a grimpé, quant à elle, de quinze places et s’est positionnée à la 39e place mondiale (1125 points).

Maintien

Afin de maintenir sa place dans le top 13 en Afrique, Laura poursuivra sa participation aux compétitions internationales qualitatives aux XXIIIe Jeux Olympiques qui auront lieu à Paris, du 26 juillet au 11 aout 2024. Dans son calendrier, elle disputera les championnats du monde juniors du 3 au 7 octobre au Portugal. Cette même saison, il y aura également l’Open africain de Dakar, les 11et 12 novembre, au Sénégal, l’Open africain de Yaoundé au Cameroun, les 18 et 19 novembre, ainsi que le Sommet africain, en début 2024. Chaque athlète peut gagner des points en participant aux événements de la Fédération internationale, dont les championnats du monde juniors et des opens continentaux. Un sacre en open vaut 100 points, 70 points pour le dauphin et 50 pour le troisième. Et un combat gagné rapporte 10 points. Tel père telle fille, trente deux ans plus tard, Laura est en train de suivre les traces de son père, Luc Rasoanaivo Razafy porte-fanion malgache dans la catégorie des 71kg aux JO de Barcelone en 1992.
Plus récente Plus ancienne