DISPARITION INQUIÉTANTE - Un membre du personnel du BNGRC introuvable


Jeremia Razafiharimanana, un employé du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes, à Avaratr’Antanimora, est porté disparu depuis le 6 septembre. Sa famille tourmentée a besoin d’aide. Jeremia Razafiharimanana, 30 ans, n’a pas donné signe de vie, depuis le 6 septembre. Ce jour-là, vers 16 heures, il est rentré de son lieu de travail, le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC), à Avaratr’ Antanimora. C’est la dernière fois qu’on l’a remarqué. « Il conduisait une voiture immatriculée 3674 TBD, une Toyota Yaris blanche. Il portait un blouson noir, un jean délavé, une ceinture noire, des bottillons noirs et une chemise grise. Il avait un sac bleu contenant un ordinateur portable. Il ne souffre d’aucun trouble psychique. Il est introuvable et injoignable. Ceux qui le croisent, sont priés d’appeler au 034 13 224 65 ou le 032 78 638 06 », selon l’annonce diffusée par sa famille sur les réseaux sociaux. « À tous les amis, nous demandons encore votre collaboration pour partager l’avis dans les groupes, s’il vous plaît. Nous nous sentons accablés. Six jours se sont écoulés, mais toujours aucune nouvelle de lui », d’après un nouveau post, lundi.

Aperçu

Le même jour, un des collègues de Jeremia Razafiharimanana, a informé les gendarmes qu’il venait de découvrir son véhicule, sur la route nationale 4, à Mandikanamana-Mahatsinjo, dans le district de Maevatanàna. Des hommes de la Brigade routière spéciale (BRS) de Ramala ont rapidement rallié l’endroit indiqué. D’après eux, la Toyota Yaris s’est immobilisée au bord de la chaussée, en direction de Mahajanga. Il n’y avait personne à bord. Elle était verrouillée. Les deux roues avant ont crevé. Les gendarmes n’ont pourtant relevé aucune trace suspecte autour du véhicule. Des habitants de la localité leur ont raconté qu’ils ont aperçu cette voiture, dans la nuit de samedi à dimanche. Ils prêtent main-forte pour passer au peigne fin les environs en vue de retrouver l’automobiliste. Leurs efforts sont, jusqu’à hier, restés vains. Le véhicule a été gardé dans les locaux de la BRS de Ramala. La famille du jeune homme affirme qu’elle possède un double de sa clé. L’enquête se poursuit.
Plus récente Plus ancienne