Accueil » A la une » Secteur minier – Reprise prochaine de l’exportation légale de l’or
A la une Economie

Secteur minier – Reprise prochaine de l’exportation légale de l’or

Le ministre des Mines et des ressources stratégiques Olivier Herindrainy Rakotomalala a annoncé que la levée de suspension de l’exportation d’or se fera incessamment.

Aux dires du ministre des Mines et des ressources stratégiques, Olivier Herindrainy Rakotomalala sur la chaîne nationale, la réouverture de l’exportation de l’or n’est plus très loin. Un décret sera bientôt proposé en conseil du gouvernement.

Plus précis. Le ministre Olivier Herindrainy Rakotomalala, en charge des Mines et des ressources stratégiques depuis le mois de mars dernier a été plus exact quant à la levée de suspension de l’exportation de l’or. Lors d’une émission sur la chaîne nationale vendredi dernier, il a apporté des éclaircissements sur le sujet. «L’or est suspendu d’exportation depuis le mois de septembre 2020, soit depuis deux ans. Le produit joue pourtant un rôle très essentiel dans la balance de paiement et la stabilité de la monnaie nationale de par le rapatriement de devises issues des exportations. Une réunion des acteurs de la filière a eu lieu afin de trouver les meilleures manières pour le retour des activités d’exportation légale. Les résolutions issues de cette réunion seront incessamment présentées sous forme de proposition de décret au conseil de gouvernement» a-t-il expliqué. Ce n’est alors qu’une question de temps car les acteurs incluant des exportateurs nationaux, étrangers, et issus des fins fond de brousse, présents à cette réunion de jeudi dernier, seraient tous favorables à la levée de la suspension d’exportation. «Les techniciens se sont attelés nuit et jour à la rédaction de la proposition de décret pour que celle-ci soit discutée dans les plus brefs délais en conseil de gouvernement» a ajouté le ministre. Et lui de rappeler les raisons de la suspension en évoquant le fait que depuis 2016, année de création de l’Agence nationale de l’or (ANOR), au sein de laquelle les statistiques sur la quantité de l’or exportée sont connues, les devises rapatriées ne coïncident pas avec la quantité déclarée.

FMI

La quantité déclarée jusqu’au mois de septembre 2020 devrait rapporter plus de 600 millions de dollars si les devises étaient toutes rapatriées alors que ce n’est pas le cas. 524kg en 2017, 3151 kg en 2018, 2411kg en 2019 et 938kg jusqu’en septembre 2020. «Il n’y eut presque pas de devises rapatriées au niveau du guichet unique d’exportation avec ces près de 10t d’or exporté» a souligné le ministre des Mines, toujours durant l’émission télévisée. La note de suspension d’exportation d’or a été décidée par le ministère de l’Economie et des finances en septembre 2020. Au mois de mars 2021, le Fonds monétaire international (FMI) dans son mémorandum sur la Politique économique et financière de la Facilité élargie de crédits (FEC), a souligné la conditionnalité de reprendre l’exportation légale d’or en juillet 2021. Ce qui n’a pu être réalisé. La Banque centrale a acheté des lingots d’or vendus par des opérateurs mais la quantité officielle achetée annoncée de 1003kg n’a jamais pu être dépassée malgré les avoirs en stock des opérateurs, autorisés à vendre auprès de la Banque centrale. Celle-ci ne devrait en effet, acheter que de l’or affiné pour sa réserve nationale d’or. Le gouvernement a ainsi décidé d’affiner l’or en stock en Suisse. «L’or prévu être affiné en Suisse se trouve encore à la Banque centrale. L’assurance, les contrats de transport et les contrats d’affinage sont en cours de finalisation» a fini Olivier Herindrainy Rakotomalala.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter