Accueil » Economie » Résilience – Le Sud-ouest dompte le changement climatique
Economie

Résilience – Le Sud-ouest dompte le changement climatique

Avancées notables. Sous la diligence de Baomiavotse Vahinala Raharinirina, ministre de l’Environnement et du développement durable, MEDD, les efforts pour faire face au changement climatique évoluent. Le projet d’amélioration des capacités d’adaptation et de résilience des communautés rurales face au changement climatique (PACARC) affiche une avancée sur le terrain dans le Sud-ouest.

Pas plus tard que du 6 au 8 septembre dernier, une évaluation suivie de formation des animateurs villageois comme porteurs de changement face au changement climatique s’est tenue à Mandil – Delalande (Toliara). Ils sont au nombre de 23 animateurs villageois et issus des 4 communes d’intervention de PACARC dans le Sud-ouest: Mary, Mambo, Analamisampy et Soahazo (Toliara II).

L’objectif est de sensibiliser au moins 60% des populations de ces communes de ce qu’est le changement climatique, et des moyens pour y faire face. Leur capacité en la matière a été renforcée durant ces deux jours, par Heriniaina Raveloarison, chef de division Financement Extérieur au sein de BNCCREDD + et Fanomezantsoa Faliniaina Randriamampianina, cadre du DCSI ainsi que du chef cantonnement forestier local mais aussi des représentants des directions régionales de l’agriculture et de l’élevage de Sud-Ouest. La séance permettra aux villageois de maîtriser de plus le côté sensibilisation et d’apporter des appuis techniques et sanitaires pour l’élevage.

Il s’agit en fait d’une deuxième formation menée auprès de ces animateurs villageois de la région Sud-Ouest et cette fois, un nouveau plan d’action a été établi.

Le projet PACARC se concentre dans 12 communes rurales dans le pays, dont 2 chacune pour quatre régions, qui sont Analamanga (Ambolotarakely et Betatao), Atsinanana (Ilaka Est et Betsizaraina), Anosy (Tanadava et Sampona) et Androy (Imongy et Tranovaho). Seule la région SudOuest dispose de 4 communes rurales d’intervention, à savoir Miary, Manombo, Analamisampy et Soahazo, toutes dans le district de Toliara II.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Bonjour,
    Il n’y a personne et aucune institutions capable de dompter le changement climatique dans les prochaines années, même pas les milliardaires en dollars …