Accueil » Culture » Concert – « Hazo Aina » subjugue par le talent de ses artistes
Culture

Concert – « Hazo Aina » subjugue par le talent de ses artistes

« Hazo Aina » a ému le public de l’IFM Analakely ce samedi, grâce à la performance des artistes et musiciens.

Affiché comme un opéra de la part de Rajery, « Hazo Aina » s’est illustré comme un concert musical harmonieux qui émerveille à travers le message écologique qu’il prône.

ENVOÛTANT et émouvant à la fois, le tout en ayant su surprendre un public de tous horizons par sa musicalité exceptionnelle. Le concert que l’incontournable Germain Randrianarisoa dit Rajery et sa troupe nous ont proposé samedi après-midi a décidément marqué tous ceux qui s’y sont retrouvés. Voici déjà des mois maintenant, que cette belle communauté d’artistes emmenée par ce « mpamaliha » émérite de la Grande île qu’est Rajery parcourt les quatre coins du pays, en promouvant ce projet qu’est « Hazo Aina ».

Le 11 septembre donc, l’épilogue de cette belle aventure musicale et artistique aux valeurs écologiques s’est tenue dans la salle de spectacle de l’Institut français de Madagascar (IFM) Analakely.

Loin de l’opéra annoncé, l’artiste accompagné de ses musiciens, de Jacquis Randria, de Tahina Carine et des talentueux Zaza Kanto prennent place sur scène pour un concert inédit. Ils nous scandent alors un mes sage écologique important sur fond de mélodies traditionnelles.

Engagé et fraternel

Au-delà du titre de ce concert, « Hazo Aina » ou arbre de vie, c’est aussi l’intitulé de l’hymne de ce projet fédérateur porté par Rajery. Une chanson à travers laquelle, il sensibilise sur l’importance de cette nature qui nous tient en vie, de cet arbre de vie qui nous nourrit, mais que l’on mutile à cause de notre cupidité.

Entre engagement et sensibilisation, les chansons comme « Tezitra ny tany », « Miantso anao Zanahary » en a capella ou encore « Kolointsika » résonnent dans tout l’IFM Analakely. Sublimée d’une mise en scène chaleureuse,mais surtoutl’acoustique exclusive à cette mythique salle Albert Camus, chaque note transcende, tandis que les voix de Jacquis Randria, Tahina Carine et les Zaza Kanto envoûtent les mélomanes.

Les Zaza Kanto justement, qui s’affirment toujours comme étant un véritable coup de cœur pour le public à chacune de ses apparitions sur scène. Du temps est passé entre la découverte de ces jeunes enfants chanteurs de rue qui conquièrent le cœur de tout un chacun par leur harmonie vocale et ce projet qu’est « Hazo Aina ». Avec Rajery qui les a pris sous son aile, les Zaza Kanto ont gagné en maturité, mais affichent toujours cette humilité propre à leurs débuts. Chaque chanson qu’ils interprètent a le mérité d’émerveiller le public éclectique qui composa la salle. Du cantique « Na miolakolaka » avec lequel ils se sont fait connaitre à « Andao hihavana », les Zaza Kanto émeuvent. Clôturant ainsi en apothéose le concert sur l’incontournable « Tsy mahalala menatra » comme un message à ceux qui nuisent à notre environnement, ils ont eu droit à un bis repetita et une ovation de la part du public. De « Hazo Aina », ces jeunes enfants émergent ainsi comme le fer de lance d’une jeune génération engagée pour la valorisation de notre environnement.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter