A la une Politique

Coopération Sino-Malgache : La Chine comme premier partenaire

Mise en avant. La présence chinoise à Mada­gascar depuis 47 ans est à prendre comme un partenaire de développement efficace. L’ambas­sadeur de la Chine à Madagascar, Yang Xiaorong, a souligné hier lors d’un salon dédié aux médias que son pays reste fidèle à ses principes et continue de promouvoir Madagascar. « La Chine reste le premier partenaire commercial, le premier fournisseur d’importations et la quatrième destinataire d’exportation de Madagascar pendant de nombreuses années consécutives », souligne Yang Xiaorong. Le volume d’échanges entre les deux pays a atteint 1102 milliards de dollars rien qu’en 2016. La diplomate a ensuite énuméré quelques réalisations en terre malgache telles la construction de la RN2, le palais national de la Culture et des sports, le Centre de conférence international d’Ivato ou encore l’hôpital d’Anosiala Ambohi­dratrimo.

En cette veille de la célébration du 70ème anniversaire de la fondation de la Chine, le pays de Mao veut rappeler qu’elle continue de soutenir Madagascar sur tous les plans. « La Chine s’attache aux principes de sincérité, de résultats effectifs et de recherche des intérêts partagés à l’égard de l’Afrique et appliquerait la coopération par le biais de l’aide gouvernementale, de l’investissement et du financement d’institutions financières et d’entreprises qui comptent 60 milliards de dollars pour soutenir l’Afrique », ajoute encore l’ambassadeur chinois.

Départir

La Chine entend mettre en commun les opportunités générées par son développement. Les 70 ans d’existence de la Chine ont été marqués par des efforts, des engagements politiques, des stratégies de développement, du maintien de la paix et de la sécurité. La politique chinoise a réussi à faire sortir 740 millions de Chinois de la pauvre té. La Chine dé tien t aujourd’hui la plus grande classe moyenne du monde. « Le développement agricole a été l’un des chevaux de bataille du gouvernement chinois. Avec seulement 7% de terres arables mais qui assurent la consommation agricole de 22% de la population mondiale, les déserts sauvages sont transformés en terres et greniers et l’intelligence agricole ne cesse de se développer », détaille un conseiller technique de l’ambassade. L’économie chinoise constitue une force motrice pour l’économie mondiale­avec un taux de croissance soutenu de 9.3%. « La Chine avance et ne lésine pas sur les moyens. En 5 ans, elle a pu développer 30 aéroports de plus, 19700 km de nouvelles voies ferrées et 42 000 km d’autoroutes. Près de 802 millions de Chinois sont connectés à internet », a témoigné Claudia Rasoloson, journaliste ayant effectué récemment une visite en Chine.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter