Actualités Océan indien

La Réunion : Nouveau réveil du Piton de la Fournaise

Il n’aura dormi que quelques jours. Le Piton de la Fournaise est entré en éruption pour la quatrième fois cette année, après une longue crise sismique.

La dernière érup­tion n’avait duré que quelques heures. Un spectacle éclair parfaitement visible depuis le pas de Bellecombe. Pour ce quatrième réveil de l’année 2019, l’observation risque d’être plus difficile. Le trémor volcanique, qui illustre l’arrivée du magma à proximité de la surface, a été localisé sur le flanc Est, Sud-Est, à l’intérieur de l’enclos Fouqué, dans le secteur des Grandes Pentes.

Les équipes de l’Obser­vatoire volcanologique n’ont pas pu s’appuyer sur une reconnaissance visuelle formelle, du fait des mauvaises conditions météorologiques. Les scientifiques ont néanmoins pu relever l’émission de gaz chauds et incandescents en surface et la possibilité d’émission de lave, depuis 16 h 20 dimanche.

«On a une ou plusieurs fissures éruptives. Le trémor est assez bas en altitude, aux alentours de 1 000 mètres. La localisation ne peut être qu’approximative» détaille Aline Peltier, directrice de l’Observatoire. Un rougeoiement était notamment visible à la tombée de la nuit, depuis la RN2, au niveau de la coulée de lave de 2007.

En hélicoptère

Celle d’août 2019 pourrait-elle suivre le même trajet, avec un passage sur la route nationale ? Il était difficile d’en dire davantage dimanche soir. Hier, une reconnaissance a été prévue par l’OVPF : «Au vu de l’accès, on ne pourra pas y aller à pied. Ce sera donc une reconnaissance héliportée ou depuis la route nationale» souligne Aline Peltier.

Ce nouveau réveil du volcan est survenu après une longue crise sismique, qui a duré pas moins de 9 heures et 30 minutes. Accompagnée d’une déformation rapide, elle avait débuté à 7 heures dimanche matin. Jusqu’à 15 heures, ce sont mille cent soixante deux séismes volcano-tectoniques qui ont été enregistrés. Le magma s’est propagé depuis la bordure Sud-Est du cratère Dolomieu en direction du flanc Est, Sud-Est. (…)

Cette quatrième éruption de l’année était en tout cas bien attendue. Depuis le 31 juillet, un gonflement constant de l’édifice était relevé par les instruments de l’OVPF…

 

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter