Social

Affaire MAMA : Les syndicats des transporteurs auditionnés à la police

La poursuite judiciaire est enclenchée. Le conflit opposant les transporteurs à la compagnie d’assurances MAMA a rebondi. La présidente du syndicat des taxis-ville d’Antananarivo (FTAR), Clémence Raharinirina, et le président de l’Union des coopératives des transporteurs suburbains (UCTS), Fidimalala Rakotoarimanana, ont été auditionnés au commissariat central de Police à Tsaralalàna hier. La convocation fait suite à la plainte déposée par MAMA contre ces leaders syndicalistes pour diffamation publique, propagation de fausse nouvelle ainsi que pour violence et voies de fait. L’affaire ne s’est pas arrêtée au niveau du tapage médiatique qui a mis en relief le problème de gestion au sein du Conseil d’administration (CA) de MAMA. La police judiciaire a été finalement saisie pour trancher l’affaire.

Clémence Raharinirina, la prétendante candidate à la mairie d’Antananarivo-Renivohitra a regretté la manière dont la partie demanderesse les accuse dans le dossier. « La parution dans un quotidien a été qualifiée par l’adversaire de diffamation par voie de presse alors que si c’était le cas, il aurait dû faire un démenti. En fait, nous avons été les premiers à saisir la justice la semaine dernière pour dénoncer le cas de corruption au sein de la compagnie d’assurances avec des preuves à l’appui. Mais notre plainte n’ait pas eu d’effet jusqu’à présent », fait-elle remarquer.