Accueil » Régions » Transport national – Hausse du tarif de 25 à 40% pour les taxis-brousse
Régions

Transport national – Hausse du tarif de 25 à 40% pour les taxis-brousse

Les coopératives ne sont pas unanimes sur le prix du ticket à Mahajanga, entre autres ici la ligne n°7.

Face à l’augmentation du prix du carburant depuis dimanche, le tarif des billets au niveau du transport national a également été modifié.

Les coopératives nationales à Aranta ont déjà augmenté de 25% le ticket, soit 50 000 ariary le prix du billet de Mahajanga vers la capitale, si auparavant il était à 40 000 ariary.

Des taxis-brousse ont encore maintenu l’ancien tarif de 40 000 ariary, lundi, puis ils ont procédé à la hausse hier matin. Tandis que d’autres ont appliqué depuis lundi soir le nouveau tarif.

C’est un coup de massue pour les voyageurs. Pour le transporteur Cotisse, la hausse est encore plus excessive car de 40 000 ariary, le coût du billet pour la catégorie Lite, est monté à 55 000 ariary, toujours pour le trajet Mahajanga vers Tana.

Le tarif de la classe Premium est modifié à 70 000 ariary, si auparavant il était à 50 000 ariary tandis qu’il faut payer 105 000 ariary désormais pour la catégorie VIP, alors que l’ancien tarif était à 93 000 ariary.

Pour le trajet de Mahajanga à Antsiranana, le prix du ticket a augmenté à 80 000 ariary.

Une grande affluence était pourtant observée devant les guichets hier matin chez Cotisse à Aranta, malgré la hausse vertigineuse des prix des billets.

Les véhicules ne sont plus suffisants face à la demande grandissante des voyageurs pour rejoindre la capitale et les autres régions. Des taxis-brousse sont contraints de faire l’aller et retour, le même jour.

Ils débarquent à 5h du matin, et reviennent à Tana, le soir vers 17h30.

« Les chauffeurs ne doivent pas rouler plus de huit heures d’affilée. Ils doivent se reposer au bout de six heures. Mais si un deuxième conducteur est présent, il peut se relayer et continuer à circuler », a averti la responsable, Mamy Rakotomalala.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter