Accueil » A la une » Pandémie – Les nouveaux cas frôlent le sommet
A la une Magazine Santé

Pandémie – Les nouveaux cas frôlent le sommet

Le  nombre  de  guéris  dépassant  celui  des  patients  en  traitement  n’aura pas  duré  longtemps,  comme  il  a  été  annoncé»  hier. 

La progression de la pandémie de coronavirus tue trente-cinq personnes en quatre mois. Ces dernières quarante-huit heures, plus de sept cents contaminés sont enregistrés.

Situation très grave. Le pays enregistre le trente cinquième décès dû au coronavirus hier et la pandémie frappe les régions avec plus de sept cents contaminés répertoriés ces dernières quarante huit heures. Samedi, quatre cent trente cinq malades infectés sont signalés et le lendemain, deux cent quatre vingt neuf. Au total, sept cent vingt quatre nouveaux porteurs de la covid-19 sont identifiés.

Hier, sept porteurs du virus dans la région Diana, au nord du pays, sont annoncés. Dans cette région, la ville d’Ambanja compte quatre cas positifs, Antsiranana deux, et Nosy Be un. Six contaminés de plus sont découverts au Sud, dans la ville de Toliara. Dans la région Alaotra-Mangoro où la prolifération du coronavirus concerne plusieurs villes, quatre individus contractent le covid-19.

Voisine de cette région, Analanjirofo dénombre vingt deux nouveaux cas positifs. Sur ces trente deux contaminés éparpillés dans les régions, le coronavirus a été détecté à l’aide de l’appareil GenExpert qui permet de découvrir la maladie en quarante-cinq minutes chez une personne.

Record sur record

Neuf contaminés sont également dans la région Itasy, un autre à Moron­dava, trois à Mahajanga et cinq non localisés. Pour la région Analamanga dont le chef-lieu est Antananarivo, deux cent quarante neuf nouveaux contaminés sont apparus, selon les statistiques officielles livrées hier.

Concernant les cas positifs annoncés samedi, les quatre cent trente cinq contaminés se répartissent dans sept régions. Quatre cent un sont localisés dans la région Analamanga, vingt dans l’Alaotra-Mangoro, cinq dans l’Atsimo-Andrefana, trois dans l’Analan­jirofo, trois à Matsiatra-Ambony, deux dans l’Anosy et un dans le Vatovavy Fitovinany. Le nombre de régions infestées se multiplie et les laboratoires d’analyses de prélèvements restent centrés dans la capitale.

Ce qui provoque des jours d’attente pour les dépistés des régions avant de connaître leur état de santé vis-à-vis du coronavirus. Ce mois de juillet est marqué par des records de contamination et la dernière semaine du mois de juin a été le début d’une multiplication des cas de décès liés à la covid-19. D’éminentes personnalités religieuses, militaires, civiles et politiques sont disparues des suites de ce virus depuis le mois dernier.

En matière de traitement, la guérison est supposée acquise en deux semaines à partir du dixième jour de traitement selon un protocole de sortie de l’Organisation mondiale de la santé, expliqué par la Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana, porte-parole du centre de commandement opérationnel de la lutte contre la covid-19. Cent quatre guéris sont rapportés samedi et quatre vingt onze hier. Jusqu’à hier, cinquante-huit patients se trouvent en état grave dont deux dans la ville d’Antsirabe un dans la région Boeny et le reste dans la capitale.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi