Accueil » A la une » Ambalavao Isotry – Un septuagénaire périt dans un incendie
A la une Faits divers

Ambalavao Isotry – Un septuagénaire périt dans un incendie

La maison ravagée et noircie après l’incendie.

Un homme souffrant d’hypertension est mort carbonisé dans un incendie ce dimanche, à Ambalavao Isotry. Deux sapeurs-pompiers ont été blessés.

Un sinistre. Une perte en vie humaine a été déplorée dans un embrasement signalé dans le quartier d’Ambalavao Isotry, dimanche vers 20h30. La victime était un homme, âgé de 75 ans, atteint d’hypertension. Il avait une mobilité réduite.

Une maison de deux étages, comprenant douze pièces, a pris feu, en partant du rez-de-chaussée, un stockage de friperies. D’après les informations parvenues à l’Organisation des secours (Orsec) de Tsaralalàna, une personne se trouvait bloquée à l’intérieur. Les autres occupants ont réussi à évacuer leurs chambres respectives avant que la fournaise s’étende. Sur le moment, dix huit pompiers ont été dépêchés avec quatre fourgons pompe tonne. Ils sont arrivés huit minutes après, sur les lieux.

L’intérieur du bâtiment avait complètement été envahi par une fumée noire suffocante, rendant plus difficile les accès qui auraient permis à l’équipe de secours de sauver le septuagénaire. Les soldats ont tenté de le retrouver en vie, mais les flammes se dégageaient partout, par les fenêtres, portes et toits. Ils ont aspergé les murs pour épargner les maisons mitoyennes.

Blessés

Au cours de leur intervention, deux sapeurs-pompiers ont été blessés. « L’un s’est asphyxié à la fumée. Ses collègues l’ont rapidement dégagé et amené à l’hôpital. L’autre a été frappé par les décombres qui se sont subitement abattus », ont expliqué les locataires.

Le brasier et les crépitements ont plongé l’entourage dans la panique totale. Les soldats de l’Orsec ont mis plusieurs heures pour venir à bout des flammes. Ils ont éteint l’incendie à 2h06 du matin, avant de procéder au déblayage. Hier matin, ils se voient toujours sur les lieux.

Outre cette perte en vie humaine, les dégâts ont été inchiffrables. Huit sur les douze pièces ont été consumées avec le plain-pied où les sapeurs-pompiers ont découvert le corps sans vie du père de famille.

D’après la police, cet incendie désastreux a été d’origine électrique. Il est survenu exactement un mois après celui qui a ravagé une centaine de foyers à Lalamaty 67ha.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi