Economie

Tourisme – Un coup d’accélérateur en septembre

Le ministre Joël Randriamandranto à l’annonce du Wave.

Le Président de la République l’avait annoncé au Salon du Tourisme. Mada­gascar tiendra bien un forum international sur le tourisme et le transport en septembre.

Wave, une vague d’investissements attendue. Le ministre des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, Joël Randriamandranto, a annoncé hier que le gratin de l’industrie mondiale du tourisme sera à Madagascar du 17 au 20 septembre pour la tenue du premier forum international des investissements dans le tourisme et les transports. Baptisé Wave Madagascar, l’évènement se veut être un point de rencontre pour les investisseurs, les porteurs d’affaires, les opérateurs touristiques et les partenaires techniques et financiers autour de l’immense potentiel touristique de l’île. Une cinquantaine de porteurs d’affaires et au moins une vingtaine d’investisseurs auraient déjà manifesté leur intérêt d’après le ministre qui a déclaré que les grandes marques hôtelières sont également prêtes.

Open Sky
Le tourisme figure parmi les secteurs d’activité phare de l’Initiative émergence Madagascar. Comparant souvent la Grande île à sa voisine Maurice, Andry Rajoelina veut en faire «un levier essentiel de développement économique, social et culturel». À travers ce forum, son équipe entend faire sauter l’un des principaux obstacles qui ont toujours empêché le secteur de faire parler tout son potentiel. Il s’agit de la faiblesse des infrastructures aussi bien dans l’accueil que dans l’accessibilité. L’évènement donne ainsi de la matière à l’annonce du Président toujours au dernier ITM concernant la construction d’au moins une dizaine d’hôtels cinq étoiles, principalement localisés près des sites touristiques du pays.

Pour ce qui est du transport, Joël Randria­mandranto d’indiquer que le gouvernement prévoit de rendre internationaux tous les aéroports qui desservent des zones touristiques. Il a ainsi rappelé que l’Adema s’attèle actuellement à trouver des partenaires pour le développement des aéroports à sa charge. Le ministre a déclaré que l’ouverture du ciel est irrémédiable dans cette optique, non sans souligner la nécessité de protéger la compagnie nationale Air Madagascar. Pour cette
dernière, il a évoqué la possibilité de conclure des partenariats, sans être plus explicite. Le ferroviaire, le fluvial et le maritime seront également dans les discussions, selon Joël Randriamandranto annonçant la mise en place d’autoroutes maritimes.

Le forum verra la participation active de l’Economic development board of Madagascar, l’Aviation civile de Madagascar, l’Adema, l’Agence portuaire, maritime et fluviale, le Mada­gascar National Parks,
le National Tourism Development, l’Office national du Tourisme et le Pôle intégré de croissance. Avec Wave, le régime appose sa marque sur le tourisme qui sera concrètement le premier secteur économique à être sous le signe de l’émergence selon Andry Rajoelina.