Region

Secteur rizicole – Les sols pauvres étudiés

Yasuhiro Tsujimoto (à g.), du projet Fyvary, a apporté plus de détails techniques après une année d’essai dans trois régions.

Les premiers résultats de recherche seront connus, au mois de novembre. Après une année d’essai dans trois régions de la Grande île, le projet japonais FyVary, visant à développer de nouvelles technologies pour un rendement sur des sols à mauvaises conditions nutritives, s’annonce satisfaisant.
« La recherche de développement de nouvelles variétés pouvant avoir des rendements dans des conditions de sols pauvres est prometteuse. De récentes recherches sur les méthodes de fertilisation et d’utilisation de nutriments pour ces types de sol ont également été effectuées. Nous verrons bientôt les éventuelles interactions avec les conditions de rizière », explique Yasuhiro Tsujimoto du projet Fyvary.

Le changement climatique a contribué à l’appauvrissement des sols qui manquent surtout de phosphore. « Ces recherches ne s’étaleront pas sur huit ou dix ans mais plutôt sur une période relativement courte, justement pour pallier l’insuffisance de rendement », fait savoir le directeur général de l’Agriculture, Rantonirina Ramaroson.
Les caractéristiques des éléments nutritifs des rizières ont été identifiées par télédétection. L’efficacité d’utilisation des nutriments est développée par analyse génétique et par des évaluations spécifiques des parcelles.
Une réunion technique du comité de pilotage du projet Fyvary a eu lieu hier et a défini les aspects financiers et les ressources humaines à affecter pour la continuité des recherches.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter