Magazine Sport

CAN 2019 – Nicolas Dupuis – « Fier de ce qu’ils ont réalisé »

Nicolas Dupuis a réussi son pari à la tête de la sélection malgache.

L’analyse du coach aboutit à un manque de percussion, face à la Tunisie. Mais malgré l’élimination, il a tenu à affirmer qu’il était fier de ses joueurs.

Nicolas Dupuis a réussi son pari à la tête de la sélection malgache.

Les Barea ont toujours marqué au moins un but, autant en phase de poules qu’en huitièmes de finale. Mais face à la Tunisie, ils sont restés muets. Ce qui explique en partie la défaite de jeudi soir, au Caire, en quarts de finale de la CAN. « Je n’ai pas de regret. On n’avait pas beaucoup de solutions. On a manqué de percussion », analyse le sélectionneur, Nicolas Dupuis.

Et il a bien raison, sachant que les quelques attaques malgaches n’ont pas vraiment déstabilisé la défense tunisienne. Un autre paramètre important a, également, pesé durant la rencontre, à savoir l’état de forme des joueurs. Ils en étaient à leur cinquième sortie en l’espace de vingt jours. Forcément, cela s’est ressenti sur les organismes et en fin de match, ils semblaient cramés. « On aurait pu gagner à condition d’avoir été plus frais, notamment et à condition que la Tunisie aurait été moins bonne. La marche était un peu trop haute », commente le technicien français sur ce point.

Reconduction
Depuis sa prise de fonction en mars 2017, Nicolas Dupuis a réalisé un travail remarquable à la tête de la sélection. Celui qui entraine en parallèle le club de Fleury 91 en France, a réussi son pari de mener les Barea à la CAN. Il a même fait mieux, en atteignant les quarts de finale.
Comme on peut s’y attendre avec autant de succès, les offres commencent à affluer. « Ma priorité, c’est Madagascar, même s’il y a eu des sollicitations ailleurs », affirme-t-il. Son contrat expire à la fin de la CAN. Ce devrait être aux nouveaux dirigeants fédéraux, qui seront élus à la fin du mois d’août, de décider de sa reconduction.
En attendant, le Français peut être content de ce qu’il a réalisé avec les Barea. Si au départ, il avait souligné que l’objectif était de « ne pas se montrer ridicule à la CAN », son équipe a fait bien plus que de la simple figuration. « Je suis fier de ce qu’ont fait les joueurs. Ils peuvent être fiers de ce qu’ils ont réalisé », conclut-il.

Rajoelina dans les tribunes du stade Al-Salam, jeudi soir.

Andry RAJOELINA – « Vous êtes nos héros »

Quelques heures après le match contre la Tunisie, le Président de la République s’est adressé aux Barea, à leur hôtel. « Je tiens à remercier chacun de vous. Merci coach, merci à tous les joueurs. L’aventure ne s’arrêtera pas là. Je serai toujours derrière vous… Merci et bravo, c’est le jeu. On a perdu aujourd’hui, mais on a été les meilleurs. On a été les meilleurs du groupe B », a-t-il lancé.
Bien évidemment, les joueurs étaient déçus de leur élimination. Les visages étaient encore fermés. Andry Rajoelina a tenu à leur remonter le moral, au moment où ils en avaient besoin. « On va essayer de progresser. Il ne faut pas se décourager. Dans deux ans, j’espère qu’on sera encore là et qu’on va encore participer à la CAN », a ajouté le chef de l’État.

Meilleurs en Afrique
Andry Rajoelina était aux côtés des Barea, lors du match de huitièmes de finale, dimanche dernier, contre la République Démocratique du Congo ainsi que durant celui de quarts de finale, jeudi, contre la Tunisie. Il a vibré au rythme de leurs performances, au même titre que tous les Malgaches, que ce soit ceux qui sont allés en Égypte via les vols spéciaux ou ceux qui ont suivi les matches devant leurs postes de télévision.
Le Président de la République a bien résumé le présent sentiment de tout le peuple en concluant son allocution. « Nous sommes fiers de vous. Vous êtes nos héros et vous serez accueillis comme tels à Madagascar. On fait partie des meilleurs en Afrique maintenant », s’est-il exclamé.

Anicet se montre reconnaissant envers ses compatriotes.

Abel Anicet ANDRIANANTENAINA – « Merci au peuple pour son soutien »

Il aura été l’un des meilleurs joueurs, si ce n’est le meilleur de la sélection malgache. Auteur du premier but de Madagascar dans l’histoire de la CAN et élu homme du match par deux fois, Abel Anicet Andria­nantenaina a brillé durant la compétition.
Autant pour lui que pour les autres joueurs, le soutien du public a constitué l’un des facteurs qui leur a permis de réaliser cette superbe campagne égyptienne. Une campagne qui s’est, malheureusement, achevée jeudi soir et au bout de laquelle le milieu de terrain du Ludogorets Razgrad a tenu à remercier tous ses compatriotes : « Merci à tous les Malgaches pour leur encouragement. On a vu sur les réseaux sociaux leur passion pour le football. Même si on est loin, ils nous soutiennent toujours à fond ».
Comme tous ses coéquipiers, Abel Anicet est déçu de l’élimination face aux Aigles de Carthage. Mais il espère tout de même que les Malgaches sont contents de leur joli parcours. « Dommage qu’on ait perdu aujourd’hui. On a donné notre maximum pour aller plus loin. C’est ça le football, parfois on gagne, parfois on perd. J’espère, néanmoins, que tout le monde soit content de ce qu’on a pu réaliser », ajoute-t-il.

Ivato – Retour triomphal cet après-midi

Deux jours après la fin de leurs parcours à la CAN, les Barea reviendront en terremalgache, aujourd’hui. Ils sont prévus débarquer à l’aéroport d’Ivato vers 15h. Un accueil triomphal est prévu à cet effet, pour les héros nationaux qui ont porté haut les couleurs malgaches durant la CAN en Égypte.
Dirigeants fédéraux, familles et proches des joueurs ainsi que des milliers de fans sont attendus sur place pour les féliciter de leurs parcours mémorable. On s’attend à un moment émouvant de communion entre les supporters et les Barea, dont le sélectionneur, Nicolas Dupuis, a souligné qu’il « avait hâte de rencontrer le peuple malgache ».
Certes, la Grande île a été sortie en quarts de finale. Mais elle a été tout simplement la sensation de cette édition 2019, déjouant tous les pronostics et forçant l’admiration de tout un chacun. Des millions de messages de soutien et d’encouragement ont été postés sur les réseaux sociaux depuis jeudi soir, après l’élimination face à la Tunisie. Et très certainement, l’accueil prévu ce samedi devra être à la hauteur de l’engouement que les Barea ont suscité dernièrement.
Le cortège partira d’Ivato puis passera par Talatamaty, Ambohibao, la route-digue, les 67 ha, Andavamamba, Ampefiloha, Anosy avant d’arriver au Palais d’État d’Ambohitsorohitra, où le Président de la République Andry Rajoelina recevra les Barea.

Assainissement – Les Malgaches montrent (encore) l’exemple

Un nouveau geste honorable de la part des supporters de l’équipe nationale malgache. À la fin du match de quarts de finale de jeudi soir, opposant Madagascar à la Tunisie, ils se sont mis à nettoyer les gradins du stade Al-Salam du Caire.
Ils ont ramassé sachets ou bouteilles en plastique, feuilles de papier et autres détruitis, avant de quitter l’enceinte. Un geste relayé par plusieurs médias et qui a été félicité de toutes parts. Ce n’est pas une première pour les supporters des Barea. À l’issue de la rencontre face au Nigéria, lors de la phase de poules, ils avaient déjà fait pareil, avant de partir du stade d’Alexandrie où se tenait la rencontre.
Trois cent quatre-vingt deux personnes avaient pris les deux avions spécialement affrétés pour le match de quarts de finale de jeudi soir. À celles-là s’est ajoutée la cinquantaine de Malgaches, qui était déjà en Égypte depuis le coup d’envoi de la CAN.