Culture

Style de vie – En modes parisien et new-yorkais à Tana

Chick’n’Art allie spécialité culinaire et lieu d’échanges dans un esprit occidental.

Une bonne expérience à vivre. Le street art représenté par la graffitiste artiste Clipse Teean accentuera le charme de Chick’n’Art à Ankoron­drano. Le style parisien et new-yorkais de l’établissement rehaussera les œuvres de l’une des rares femmes dans cette discipline. Il accueillera une exposition de l’artiste du 13 au 30 juin. Le vernissage aura lieu ce jour à 19 h.

C’est un autre style pour créer un dépaysement selon son concept. Le cadre du Business premium lounge fait sentir la joie de vivre et l’ambiance des deux mégapoles. Son concept allie spécialité culinaire et lieu d’échanges. Le rôti de poulet et ses quatre salades, par exemple, se savourent sur le comptoir, dans un sofa, ou dans un salon. On se croirait dans la série « Friends ».
L’atmosphère est décontractée, et la cuisine fait partie du décor. Les plats sont préparés sous les yeux pendant qu’on discute projets. Des thèmes sont abordés pour créer une synergie entre les différents acteurs concernés.

Ce mois de juin, le street art sera mis en avant. « Ce concept sort un peu de ce que l’on voit d’habitude. Il est en cohésion avec notre style. Comme l’événement Pitch qui réunira un porteur de projet et les différentes entités susceptibles de l’accompagner dans les réalisations et le développement de son entreprise. Chick’n’Art va du simple concept de la restauration aux rubriques sociales, économiques, et culturelles », explique Thierry Michel Ramelison, manager de Chick’n’Art.