Océan indien

La Réunion – L’épidémie de dengue persiste

La moustique reste le vecteur de propagation de la dengue.

Le nombre de cas de dengue diminue, surtout avec les conditions météorologiques moins favorables aux moustiques. Saint-Pierre reste le foyer le plus important de l’épidémie.

Du 27 mai au 2 juin, trois cent quatre vingt treize cas de dengue ont été confirmés. Bien que le nombre de cas signalés diminue et que les conditions météorologiques sont à présent moins favorables au développement des moustiques, la circulation du virus de la dengue persiste sur l’ensemble de l’île. Compara­tivement à 2018 à même époque de l’année, les cas déclarés sont, cette année, davantage dispersés sur l’île et leur nombre est plus élevé. C’est pourquoi, la mobilisation de tous doit se poursuivre en ce début d’hiver austral pour continuer à freiner cette dynamique.

Selon l’ARS, la baisse du nombre de cas est à présent nettement amorcée, avec moins de quatre cent cas signalés par semaine (contre plus de mille trois cent par semaine au pic de l’épidémie), soit plus de quinze mille cas confirmés depuis le début de l’année.

Stable
Mais la circulation virale continue de toucher la quasi-totalité de l’île et la dispersion se poursuit : la proportion de cas rapportée dans l’Ouest et le Nord continue d’augmenter au détriment des foyers du Sud en baisse.

L’activité des foyers historiques du sud continue de baisser (sauf à Saint-Joseph). Comme depuis quelques semaines et malgré une
baisse notable, Saint-Pierre représente toujours le foyer le plus important. Dans l’Ouest, une augmentation du nombre de cas est observée à Saint-Gilles-les-Bains. Ailleurs, l’activité est stable dans les autres communes de l’Ouest qui comptent à présent pour plus d’un quart du nombre total de cas.

Dans le nord, le nombre de cas augmente sur la commune de Sainte-Marie mais se stabilise à Saint-Denis et Sainte-Suzanne. Cependant, à Saint-Denis, la dispersion des cas dans la commune est toujours marquée, avec notamment un foyer à la Bretagne.
Le Nord compte à présent pour 7% du nombre de cas total. Dans l’Est, la majorité des cas est localisée à Saint- André. Le nombre de cas dans les autres communes de l’est reste stable et peu élevé.

© JIR

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter