Sport

Haltérophilie – JO 2020 – Cinq essais pour Tokyo

Le président de la  FMHMC (au centre) face à la presse hier.

La Fédération Malgache d’Haltérophilie a présenté la suite de son calendrier pour cette année. La préparation aux Jeux des Îles et la qualification aux JO 2020 figurent parmi leurs priorités.

La qualification olympique en ligne de mire. Cette année, les haltérophiles de la Grande île participeront encore à cinq compétitions qualificatives aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Le président de la Fédé­ration Malgache d’Halté­rophilie, de musculation et culturisme (FMHMC), Jean Alex Harinelina Randria­manarivo, a présenté, mardi soir au siège du Comité Olympique Malgache, la suite du calendrier et surtout les échéances internationales pour cette saison. « Je tiens à remercier le président de la République, le Premier ministre et le ministre de la Jeunesse et des sports pour l’appui considérable de l’État à notre Fédération. »

Une toute première dans l’histoire que l’État subventionne toutes les activités de la Fédération pendant une saison entière. « Ce genre de soutien nous motive à faire mieux», a souligné le numéro un de la FMHMC.

La participation au dernier championnat d’Afrique seniors 29e édition pour les hommes et 18e édition pour les dames au Caire Égypte, du 23 au 30 avril, en faisait partie. Cinq autres compétitions qualificatives aux JO 2020 figurent dans le calendrier de la Fédération, dont la plus proche sera le championnat continental zone 2 seniors hommes et dames à Nairobi Kenya, prévu du 6 au 12 juillet.
Les prochains cham­pionnats d’Afrique des cadets et juniors, appelés aussi Gold qualification à Kampala Ouganda du 5 au 13 septembre, sont également qualificatifs aux JO. Le même mois, du 18 au 27 septembre, la Fédération enverra aussi des représentants au championnat du monde qui se tiendra à Pattaya Thaïlande, du 18 au 27 septembre. Et la dernière sortie de l’année sera le championnat Inter­national Solidarity Weightlifting, comptant toujours pour la qualification aux JO de Tokyo. Ce mondial se tiendra à Tunis, Tunisie, du 8 au 14 décembre.

La dernière occasion pour Madagascar d’assurer la qualification de ses haltérophiles sera l’organisation du championnat d’Afrique zone 3, ou zone Sud pour les cadets et juniors. Ce sommet régional aura lieu du 5 au 11 novembre au gymnase d’Ankorondrano.
« Outre les titres continentaux déjà ravis par Éric Herman Andriantsitohaina, Vania Ravololoniaina, Rosina Randafiarison, et Tojo Andriantsitohaina, nos athlètes ont encore intérêt à déployer beaucoup d’efforts pour obtenir définitivement les tickets pour les Jeux Olympiques », a précisé le président de la Fédération.

Stage en Chine

Treize haltérophiles avec le directeur technique national, Thomas D’Aquin Rakotoarison, ont quitté le pays hier pour suivre un stage de haut niveau d’un mois en Chine. La délégation sera de retour le 7 juillet. Les autres présélectionnés poursuivront leur préparation aux Jeux des Iles à la maison. « Nous avons normalement droit de présenter dix athlètes chez les hommes et dix chez les dames selon le règlement technique. Mais le conseil international des jeux a cette fois fixé le nombre d’athlètes par pays à une liste de huit garçons et huit filles » clarifie le président de la fédération. « Nous laissons les techniciens fignoler la dernière étape de la préparation. Nous visons au moins quinze médailles d’or aux Jeux de Maurice » conclut-il.