Accueil » Actualités » Gasy Bulles – Le rock illustré séduit les bédéphiles
Actualités Culture

Gasy Bulles – Le rock illustré séduit les bédéphiles

Un festival de bandes dessinées rythmé à plein régime par la musique. C’est définitivement ainsi que se représente la douzième édition du festival Gasy Bulles, cette année.

Une exposition resplendissante de passion pour un genre musical très particulier. C’est ce que le public féru de bandes dessinées, ainsi que d’illustrations a eu le plaisir de découvrir ce weekend. samedi vers 18h, ils étaient ainsi des bédéistes, des dessinateurs, des mélomanes de tout âge et de tout horizon, de même que des curieux à s’être retrouvés au sein de l’IKM Antsahavola pour admirer deux expositions pour le prix d’un.
Après l’exposition « Sary Cover » au sein de l’Alliance française d’Antananarivo, où les chansons du chanteur Rolf étaient à l’honneur à travers les adaptations inédites en bandes dessinées des artistes du festival Gasy Bulles, c’est au tour de la musique rock et le genre metal d’être mis en avant en couleurs et en images, grâce aux jeunes talents du festival qui en est à sa douzième édition. D’un côté, valorisant les compositions du jeune groupe de rock
« L.O.A.D », la première moitié de l’exposition sobrement intitulé « La couleur du son » a présenté des interprétations sur toile en acrylique, en noir et blanc, de quelques-unes des chansons du groupe.
D’entrée, le public s’est laissé intriguer par les inspirations d’une dizaine d’illustrateurs qui ont laissé libre court à leur imagination, pour retranscrire sur leur toile les compositions du groupe. Des œuvres qui ont pris vie, autant grâce aux émotions des illustrateurs que celles chantées par « L.O.A.D ».

Le groupe Load a assuré un showcase pour l’occasion
Le groupe Load a assuré un showcase pour l’occasion

Rêve éveillé
« C’est surprenant, on ne s’y attendait pas du tout, et on en est, d’ailleurs, très fier. C’est un véritable plaisir pour nous de découvrir comment nos compositions sont perçues par nos camarades bédéistes et illustrateurs », a confié Heryfield Bezara, chanteur du groupe L.O.A.D, lui-même graphiste et illustrateur. De l’autre, l’exposition « BD Metal » portée par l’association de bédéistes Tantsary a tout aussi bien charmé l’auditoire. Ode à un genre musical qu’ils affectionnent particulièrement, cette dernière a mis en exergue différentes histoires du quotidien d’un métalleux, et de la vision que lui porte son entourage par rapport à sa passion. De même que leur perception de ce genre à la réputation bien trempée, le tout avec humour et sarcasme évidemment.
Le jeune bédéiste Mozer Ation, invité du festival et fraîchement arrivé d’Antsiranana s’est lui-même plu à jouer le jeu, en y proposant une caricature taquine du mythique groupe
« Metallica ». Raoto Andriatsihoarana, président de l’association Tantsary, affirme « À la base, nous devions en faire une bande dessinée collective qu’on aurait autoéditée, mais, faute de temps et de moyens, on s’est dit que le mieux serait d’abord de convier le public à découvrir ces histoires avec cette exposition. De ce fait, on est ravi que le public soit satisfait de ce projet, et nous de même ».
Durant le vernissage de cette exposition rock de Gasy Bulles, le groupe L.O.A.D a tenu un show-case, durant lequel il a, entre autres interprété quelques-unes des chansons anglo-saxonnes illustrées. À savoir, « When you’re here », « Still remember », « Sad story of caporal Chad » et « My Dear ». Toutes les expositions de cette douzième édition du festival Gasy Bulles restent ouvertes au public jusqu’au 18 juin, jour de clôture qui se tiendra à la librairie Mille feuilles Behoririka.

Andry Patrick Rakotondrazaka