Culture

Musique – Le groupe Gasy 4 décrit une perspective plus élargie

Rôla Gamana, Tiana Rainitelo, Monja Manintsidava, et Do Be composent le groupe Gasy 4, animant une nouvelle vision de la musique malgache.

Au bout de deux mois de résidence artistique à l’AFT à Andavamamba, le groupe Gasy 4 naît d’un mélange de quatre musiciens de grosse pointure et de générations différentes. Il présentera le meilleur de la musique traditionnelle malgache élaborée au goût du jour.

Animer une nouvelle vision. Le projet « Mamelomaso », créé par Rôla Gamana, Tiana Rainitelo, Monja Manintsidava, et Do Be, arrive à éclosion après deux mois de recherche et de créativité. Pour montrer une nouvelle identité de la musique malgache, ces quatre brillants artistes musiciens, formant le nouveau groupe Gasy 4, trouvent une forme d’expression commune entre les styles traditionnel et urbain.
Initié par Rôla Gamana, « Mamelomaso » se nourrissait d’échanges entre quatre férus de la musique de la Grande île, depuis sa genèse le 5 février dernier. Ils ont fait leurs preuves dans leurs disciplines respectives et ont suivi une résidence artistique de deux mois, à l’Alliance française d’Andavamamba (AFT), durant laquelle ils ont puisé dans le passé, décortiqué le présent afin d’élaborer une vision plus contemporaine de la musique malgache, tout en gardant ces valeurs distinctives.

Différents rythmes
« Nous sommes issus de multiples horizons et de différentes générations. Notre point commun réside dans la mise en valeur de la musique malgache dans toute sa splendeur. Réunir ces potentiels autour d’un projet commun va certainement aboutir à une nouvelle forme d’expression. Cela nous a permis de voir une perspective plus large, que ce soit au niveau de la création, sur la façon de travailler, ou même dans la manière de nous exprimer musicalement parlant. C’était une expérience très enrichissante pour nous tous. Nous avons pu créer treize morceaux bien fuselés, à l’image de l’histoire de la musique malgache », dévoile Rôla Gamana.
Connaissant l’univers artistique de ses membres, Gasy 4 montre la puissance des percussions, des instruments à cordes, des tambours, des guitares, et du beat box. Il fait un tour d’horizon entre les différents rythmes de la Grande île.
« Nos chansons parlent d’environnement et de la vie des Malgaches », précisent-ils.
Le clip de « Mamelo-maso », un de leurs morceaux, est déjà diffusé sur une plateforme de communication. Leur nouveau concept sera présenté au grand public dans la soirée du 31 mai sur la scène de l’AFT.
Une tournée dans les Alliances françaises de Madagascar est déjà en vue pour toucher les cibles locales et d’éventuels producteurs pour ollaborer à la sortie de leur album.