Sport

Body Building – Championnats de Madagascar – Arnaud Hubert s’offre la super coupe

Un trio Analamanga sur la plus haute marche. Les bodybuilders de cette ligue ont raflé sans laisser une miette des titres de champion de Madagascar lors du sommet national baptisé « Big Mada » hier au centre régional de la jeunesse et des sports à Toamasina hier en fin d’après-midi. Dans la catégorie entre 70kg et 80kg, Arnaud Hubert Ramahavonjy réalise un doublé en décrochant à la fois le titre de sa catégorie et la super coupe, ou « Over all » qui s’est disputée entre les champions des trois catégories. Arnaud, champion d’Analamanga en titre et champion de Madagascar dans la catégorie -70kg l’an passé, a obtenu un total de 200 points et devance le porte-fanion de Vakinankaratra Tolojanahary Fara Rakotoarinoro crédité de 159 points. Et un autre Antsirabéen Dera Christian Tolojanahary qui compte 150 points. « Je me suis bien préparé car les adversaires sont tous des costauds. En plus j’ai eu dans la ligne de mire la super coupe » a souligné Arnaud Hubert Ramahavonjy. Classé deuxième lors de la version 2018 du Body Perfect, Arnaud poursuit sa préparation pour viser cette fois une prime considérable pour la prochaine édition en juin. Un trio Analamanga remplit le podium de la catégorie -70kg. Johnny Maminiaina Andriamanirinjaka s’offre la médaille d’or avec un cumul de 194 points devant Tanjona Diavolaniaina Rahelison 191points et Monstre Fitiavana 189 points.
Et dans la catégorie des lourds plus de 80kg, Maurice Marinjana d’Analamanga est sacré champion avec 192 points. Rolland Rakoton­dramasy de Vakinankaratra occupe la deuxième marche du podium avec 150 points et Florentin Colin Tolojanahary du Sud Ouest à la troisième place avec 132 points.
Analamanga domine toujours en « Mens physique » pour les garçons et en Body fitness pour les filles. En Mens physique, Léonce Anicet Ralaiaritiana termine premier devant un autre musclé d’Analamanga, Aina Finaritra Rabariaritiana et Gabriel Jenito de Vakinankaratra. Et du côté des filles, la championne du Big Tana, Hoby Hanitriniaina Bakoarisoa remporte son premier titre national en battant de justesse 193 contre 190 points Nivomamy Zoely Randriantahiana de la ligue d’Atsinanana. « Le niveau des athlètes s’améliore de plus en plus. Nous sommes satisfaits de l’organisation, peut-être la meilleure en Afrique vue les installations et la décoration » a souligné Vernier Georgie, président de la fédération malgache de bodybuilding. Deux compétitions d’envergure nationale figurent encore dans le calendrier de la fédération entre autres le « Body Perfect » en juin et la « Gasy body builder championship » pour les amateurs en octobre.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter