Accueil » Faits divers » Imerintsiatosika – Trois sœurs meurent noyées
Faits divers

Imerintsiatosika – Trois sœurs meurent noyées

Le  drame  qui  s’est  abattu  sur  la  famille  endeuillée  suscite  la  désolation  à  Imerintsiatosika.

Piégées dans une fosse à briques, trois adolescentes sont mortes noyées. L’enterrement s’est déroulé hier.

ÉMOI à Ime­rintsiatosika. Trois sœurs ont péri dans une fosse à briques. Les victimes sont âgées de treize, quinze et dix-sept ans. Le drame est survenu dimanche. Pendant la journée, les trois fillettes sont parties jouer. Loin de se douter qu’elles ont eu un accident, sa famille ne s’est pas inquiétée dans un premier temps. Mais lorsqu’elles n’ont pas donné signe de vie pendant plusieurs heures, une vague panique a secoué leurs proches, qui d’emblée a passé au peigne fin les environs pour les retrouver. Désemparées, les personnes des environs ont participé dans les recherches.

À la tombée de la nuit, les corps sans vie des malheureuses ont été découvertes dans la fosse à briques où de l’eau s’est accumulée. La trou béant laissé par les façonneurs de briques après leur passage si profond, aux parois glissantes et verticales qu’ils est quasiment impossible aux enfants de remonter si par malheur on y tombait.

Les riverains estiment que l’une des fillettes était de visu la première à tomber dans la fosse. Le sort des deux autres était scellé dès qu’elles y ont plongé pour tenter de venir en aide à leur sœur.

Détresse

«  L’eau y est de surcroît glaciale. La mort par hypothermie et la noyade guette à coup sûr si les victimes n’arrivent pas à s’en dégager à temps. Malheureusement, les trois sœurs n’ont pas été secourues à temps et l’impensable s’est produit », se désole Joachim Gabriel Randrianantenaina, un médecin qui habite non loin de la maison de la famille endeuillée.

La maison des victimes se trouve près d’une jetée qui donne dans des champs et des rizières désaffectées qui ont cédé leur place à un chantier de fabrication de briques. Les dépouilles ont été repêchées sitôt retrouvées. Les préparatifs des funérailles ont été sans tarder organisées. Le lendemain, l’enterrement a été effectué à Imerintsiatosika même. La famille frappée par cette tragédie venait de s’installer dans l’habitation se trouvant à proximité du lieu de l’accident. Le diman­che de Pâques, elle a fêté un baptême dans la maison fraîchement terminée.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter