Accueil » Social » Hôpitaux – Les malades de Covid-19 triés
Social

Hôpitaux – Les malades de Covid-19 triés

Les hôpitaux sont débordés  par  l’afflux  des  malades.

Les professionnels de santé sont dépassés par l’explosion des formes graves. La hausse des cas les amène à faire des tris.

La deuxième vague de l’épidémie de coronavirus s’annonce plus violente que celle de 2020. Les formes graves envahissent les hôpitaux. Des professionnels de santé commenceraient à faire des choix entre les patients. « C’est honteux de le dire, en tant que médecin, mais nous ne sommes plus en mesure de prendre en charge tout le monde. Nous sommes contraints de faire des choix entre qui sauver et qui laisser », confient quelques médecins.

L’augmentation des capacités d’accueil, par l’ouverture de plusieurs centres de traitement Covid-19 n’a pas résolu la saturation des hôpitaux qui s’occupent des formes graves. « Les ressources humaines sont en sous-effectif. Il n’y a pas assez de lits pour accueillir de nouveaux patients. Et les plateaux techniques sont insuffisants, surtout, si le patient a besoin d’une machine respiratoire. Alors que les personnes qui développent les formes graves de la maladie et qui arrivent à l’hôpital sont nombreuses », souligne un médecin.

L’état de santé de certains patients complique la tâche des professionnels de santé. « De nombreux patients arrivent à l’hôpital, avec des poumons qui sont atteints à plus de 75%. Seuls moins de 25% de leurs poumons sont fonctionnels. Avec des poumons qui sont détruits à ce point, la tâche est compliquée », indique un autre médecin. Selon ses explications, c’est ce qui les amène, parfois, à faire des choix. « Entre un patient avec des poumons atteints à 84%, et un autre avec des poumons détruits à 50%, le choix est facile. On sauve celui qui a le plus de chance de survie », rajoute-t-il.

Contraints de refuser

Le tri commence dès la porte d’entrée, dans certains hôpitaux. « Nous affichons déjà, presque complets. Donc, si des patients arrivent à l’hôpital avec des poumons gravement affectés, nous sommes contraints de les refuser, car notre source d’oxygène n’est pas très performante pour prendre en charge ces cas », confie une autre source.

Les professionnels de santé recommandent, fortement, à toutes personnes qui présentent des symptômes suspects de coronavirus à commencer les traitements, précocement. « N’attendez pas que la maladie s’aggrave pour rejoindre un centre de santé. Dès que vous toussez, consultez un médecin et prenez les médicaments qu’il prescrit. La maladie à coronavirus évolue très vite et le retard de traitement peut amener à une forme grave », exhortent les médecins.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter