Faits divers

Crime à Ambohimanga – Le petit ami de la jeune défunte écroué

Du grain à moudre. Traduit devant le parquet près du tribunal de première instance d’Antananarivo hier, le petit-ami de la défunte Nathalie Julia Randrianjana­hary a été placé en détention préventive au terme de son instruction. Âgée de vingt-trois ans, la jeune femme a été retrouvée morte à Ambohimanga-Rova, la semaine passée. Sa dépouille mortelle a été dissimulée dans un buisson. Informée de la découverte macabre, la gendarmerie locale a fait le constat et ouvert une enquête.

Les investigations ont révélé que le jeune homme, placé sous les verrous hier, fut l’une des dernières personnes à avoir été avec la victime. Au terme d’une recherche qui a duré près d’une semaine, les gendarmes ont coincé le suspect à Ambohidratrimo, dans son lieu de travail, après que les pistes ont conduit vers lui.

Lors de la constatation du décès, la gendarmerie a privilégié la thèse d’un homicide. Un meurtre par strangulation a été relevé. De visu, son bourreau l’a étranglée avec le collier qu’elle portait autour du cou. Les riverains ainsi que les autorités locales n’ont pas réussi à établir l’identité de la défunte. Il a fallu entendre que le crime ne fasse l’objet de publication sur Facebook pour que le père, à la recherche de sa fille disparue ne se manifeste.

Eclairée par les informations apportées par la famille, la gendarmerie a avancé dans son investigation, d’où l’arrestation du petit-ami. Domiciliée à Ambohimanga­kely, de son vivant, Nathalie Julia Randrianjanahary fréquentait le suspect depuis un certain temps.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter