Social

Transport urbain – Une ligne de taxi-be desservira l’axe Ivandry-Talatamaty

Une ligne de taxi-be reliant Ivandry –Talatamaty s’ouvrira au mois de juin. Il consiste en un  transport express destiné à ramener les voyageurs arrivés à l’aéroport d’Ivato mais aussi les habitants dans cet axe selon le ministère de Transport, du tourisme et de la météorologie. « Il y avait un appel d’offre. Tout est déjà arrangé. Ce bus part d’Ivandry, traverse la route Tsarasaotra-Ivato et prend la route vers Talatamaty. Il est possible qu’il n’y aura que deux arrêts, à la sortie du CCI Ivato car bon nombre de personnes ayant  assisté à des forums pourraient prendre ce bus ; et à la sortie de parking de l’aéroport d’Ivato. C’est un véhicule confortable avec quarante places. Le tarif n’est pas encore fixé mais pourrait s’élever à plus de  500 ariary », explique Charles Rakotonirina, conseiller technique auprès du ministère de Transport, du tourisme et de la météorologie. Certaines personnes sont ravies de l’existence de cette ligne. « Au moins, nous allons être épargnés de l’embouteillage interminable sur l’axe Ivato –Tanà. Je me fiche de payer plus car pour aller au bureau je dépense le double du frais en passant d’un  bus à l’autre tous les jours », raconte Nirina, habitant d’Ivato.  D’autres personnes soulignent que les voies rapides ne doivent pas être une exploitation de taxi-be.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • C’est certain que cela arrangerait plus d’un. Mais, cela va aussi impacter sur la nature « voie rapide » de cette nouvelle route. Déjà avec les activités économiques qui s’y implantent (car wash, réparateur de véhicule, marchands de pièces détachées pour vélo et de nourriture…), le ralentissement de la circulation est déjà palpable.
    De plus en plus de rizières, tout le long de cette voie rapide se voient clôturer … Et cela sent remblayage et construction.
    Peut-être, dès maintenant, s’assurer que la zone de dégagement soit préservée…