Faits divers

Série de viols à Antsirabe – Le lynchage d’un des malfaiteurs noie les investigations

Les enquêtes patinent. Le lynchage à mort d’un des membres d’un gang armé qui a insufflé la terreur à Mandrosohasina Antsirabe II ne semble pas intervenir en faveur de l’avancée des investigations.

Alors que les dix-neuf comparses du défunt ont réussi à s’évanouir dans la nature après avoir dirigé une série d’attaques armées contre des foyers et commerces où trois jeunes femmes ont été violées, aucun indice sérieux ne permet jusqu’ alors de remonter les traces des fuyards.

Témoignages

Les assaillants ont certes opéré à visage découvert mais leur identification n’est pas aisée. D’après les témoignages des victimes, les bandits ne seraient pas des environs. Cette vague de terreur s’est abattue sur Mandroso­hasina dans la nuit de samedi à dimanche. La première attaque a été perpétrée vers 20h30.

Suivis à la trace par le fokonolona, les assaillants ont fini par se heurter à une résistance farouche pendant laquelle l’un d’eux a été lynché à mort.

D’après les informations recueillies auprès des forces de gendarmerie, les brigands se sont emparés de toute la liquidité ainsi que de tous les objets à portée des mains.

Du numéraire dont le montant total s’élève à deux millions d’ariary est tombé dans leur escarcelle. Ils ont dérobé au passage des bijoux en or ainsi que des marchandises de commerce telles que des bouteilles de bière.

Les malfaiteurs ont également fait main basse sur des téléphones mobiles. Les recherches se poursuivent.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter