Sport

Tennis – Championnat d’Afrique U18 : Toky Ranaivo dans le carré final

En atteignant le carré final du sommet continental des U18, Toky Ranaivo est pressenti jouer les tournois du Grand chelem chez les juniors au plus tard en 2020.

Une remarquable performance. Toky Ranaivo est actuellement en train de vivre une belle aventure à Pretoria où se poursuit le championnat d’Afrique U18. Un tournoi qui réunit les meilleurs joueurs africains de cette catégorie depuis lundi.

Après avoir surclassé l’Algé­rien Samir Hamza Reguig (6/1 6/2), puis le Sud africain Andreas Scott (6/3 6/2), Toky Ranaivo a pu se frayer un chemin pour les quarts de finale. Hier, il a affronté le Marocain Medhi Benchakroun et s’est imposée en deux sets (6/2 6/4).

Il a pu ainsi prendre sa revanche contre cet adversaire qui l’avait battu en finale du championnat d’Afrique U16 en 2019 en Tunisie.

« Je voulais ma revanche et je l’ai eue. J’ai pu jouer comme il le fallait tout au long du match et particulièrement quand Medhi a commencé à ne rien plus lâcher dans le second set. Cette victoire me rend fort mentalement et l’avoir bouclé en deux sets me satisfait énormément », rappelle Toky Ranaivo, pensionnaire au centre d’entraî­nement de la Fédération internationale de tennis de Casablanca au Maroc.

En demi-finale, Toky Ranaivo, 182e mondial chez les junior et tête de série numéro un du tournoi s’opposera ce jour à la star sud africaine, Khololwam Montsi, tête de série numéro un du tournoi et 12e mondial chez les juniors. Ce dernier s’est imposé facilement devant le Marocain Assil Boussayri en deux sets (6/0 6/1).

« Je jouerai sans complexe devant mon adversaire. J’ai mes chances et je reste confiant », positive Toky Ranaivo qui est en Afrique du Sud sans coach et qui aura comme principaux supporters ses sœurs Narindra et Mialy Ranaivo ainsi que son partenaire en double, Sampras Rakotondrainibe.

Dans l’autre demi-finale, on aura le choc entre l’Ivoirien Eliakim Coulibaly (16e mondial junior) et le Tunisien Wissam Abderrahman (511e mondial junior).

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter